Mais comment la reprise du foot a-t-elle prise une telle dimension politique ?

SO FOOT
So Foot

D'abord, les faits. Il faut bien comprendre que la décision de mettre un terme aux différentes compétitions cette saison a été prise par l'État, dans la foulée d'un discours prononcé par le Premier ministre, Édouard Philippe. Face à ce choix, les amateurs avaient anticipé d'eux-mêmes l'inévitable conséquence de la pandémie et du confinement avec, au passage, un impact économique sur des dizaines de milliers de petits clubs, ce qui est, proportionnellement, aussi grave que les problèmes que rencontrent les grosses structures professionnelles du pays. Problème : ça n'a pas empêché tout ce petit monde de se lancer dans une guerre intestine qui a naturellement débordé sur le champ politique, ce qui a permis à la majorité des élus de briser de trop longues semaines d'un consensus national plus ou moins assumé.

Liberté, égalité, reprise... ?


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

La liste des escarmouches qui viennent démontrer à quel point la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi