« On reste là-haut », se félicite Jean Patry après la victoire des Bleus en Ligue des nations

Jean Patry se félicitait de la continuité des Bleus, vainqueurs de la Ligue des Nations un an après les JO de Tokyo.

« Que ressentez-vous après ce nouveau titre, le 5e de l'équipe de France ?
Ça fait plaisir. On reste là-haut, on sait jouer des finales, on les gagne, on sait surtout être dans une continuité de podiums, qu'importe le tournoi. Il faut qu'on s'habitue à rester sur les podiums et c'est ce qu'on fait, de belle manière. C'est assez incroyable, on se régale. On fait nos entrées, on gagne les matches, il y a tout qui va bien. On a envie de continuer ça. Au Championnat du monde (26 août - 11 septembre en Pologne et en Slovénie), ce sera autre chose, il y aura plus de pression, on s'attend à quelque chose de plus dur.

lire aussi

Une génération en or

Cette finale contre les États-Unis a été incroyable. Comment êtes-vous parvenus à vous relever après avoir vu s'envoler vos deux sets d'avance ?
Les Américains ont changé leur effectif et cela nous a mis un peu en difficulté, mais ça ne nous a pas affolés. Comme le disait Andrea (Giani, le sélectionneur), en volley tu prends des coups et tu en mets. On a mis des coups aux premiers et deuxième sets, on en a reçu au troisième et quatrième et on a mis une dernière charge dans le cinquième, en sachant qu'on pouvait le faire. On n'a jamais douté qu'on pouvait gagner ce match. On a su prendre les coups, laisser passer l'orage car dans ces deux sets, ils ont quand même beaucoup de réussite, sur certains points on en rigolait presque. Il fallait attendre et tout donner dans le tie-break, c'est ce qu'on a fait.

Sur le podium, vous avez à nouveau rendu hommage à Xavier Richefort, le journaliste de la chaîne L'Équipe décédé vendredi.
Il était dans notre tête pendant toute cette phase finale de Ligue des nations. On a tous été attristés car il était très proche de tous les joueurs. Mon père le connaissait très, très bien et c'est moi qui lui ai appris la nouvelle. On a voulu lui rendre hommage par notre niveau de jeu. C'est un jeu qu'il aurait aimé voir, c'est une victoire qu'il aurait aimé commenter. Peut-être qu'il l'a vue. Ce qui est sûr, c'est qu'il y avait une énergie qui était parmi nous. Il était peut-être un peu avec nous aussi. »

lire aussi

Toute l'actu du volley

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles