Que retenir de la sortie du docteur Fuentes ?

SO FOOT
·1 min de lecture

En Espagne, la fin du week-end était attendue depuis un teaser envoyé dans la semaine par La Sexta pour avertir la nation d'une chose : Jordi Évole, journaliste, scénariste et animateur de télévision, également surnommé El Follonero (Le Fouteur de merde, en V.F.), a réussi à faire parler Eufemiano Fuentes. Dans le monde du sport, il est Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom sous peine d'être associé aux pires agissements. Médecin autorisé à exercer depuis 1984, Fuentes est devenu persona non grata depuis l'explosion de l'affaire Puerto en 2006 : grâce à ce nom de code, le docteur canarien était accusé d'avoir tissé un réseau de dopage par le biais de transfusion sanguine dans plusieurs disciplines du sport ibérique. Dix ans après ces révélations dévastatrices pour la légitimité du sport espagnol, le docteur Fuentes a été acquitté au bout de son procès pour dopage et mise en danger de la santé des sportifs de haut…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com