De retour de blessure, Alexander Zverev s'incline face à Jiri Lehecka lors de la United Cup

Alexander Zverev (à d.) et Jiri Lehecka à l'issue de leur rencontre en United Cup ce samedi à Sydney. (S. Boué/AFP)

Blessé à une cheville lors de sa demi-finale contre Rafael Nadal à Roland-Garros en juin dernier, Alexander Zverev a fait son retour à la compétition ce samedi lors de la United Cup à Sydney. Sa défaite en deux manches face au Tchèque Jiri Lehecka (6-4, 6-2) indique que l'Allemand est encore loin de sa meilleure forme.

Ça reste évidemment l'une des images les plus marquantes du dernier Roland-Garros. Alors que Rafael Nadal et Alexander Zverev offraient un combat bestial en demi-finales, l'Allemand s'était effondré après s'être tordu la cheville.

lire aussi : Tournoi entre nations, équipes mixtes, 18 nations : la United Cup, comment ça marche ?

Sept mois, une opération et un oedème osseux plus tard, l'ex-numéro 2 mondial (juin 2022) était de retour en compétition officielle ce samedi du côté de Sydney pour la United Cup, alors qu'il avait déjà participé à une exhibition au début du mois de décembre à Diriyah en Arabie saoudite.

Logiquement après une si longue absence, l'Allemand n'est pas apparu à son aise face au Tchèque Jiri Lehecka (81e mondial), s'inclinant en deux sets (6-4, 6-2). « Physiquement, je ne suis pas au niveau que je dois être, [...] je me fatigue beaucoup plus vite que d'habitude », a-t-il déclaré après sa rencontre.

lire aussi : Alexander Zverev raconte son diabète : « Je me cachais pour m'injecter de l'insuline »

« Je ne suis pas aussi rapide que je l'étais probablement, a-t-il précisé. Pour être honnête, je n'ai plus de douleur depuis environ deux ou trois semaines maintenant, depuis l'Arabie saoudite en gros. Avant cela, j'avais mal et je n'étais pas capable de faire toutes les différentes sortes de choses que je veux faire. Il faudra quelques semaines avant que je revienne au niveau que je veux être. »

Actuellement 12e mondial, Zverev (25 ans) avance vers l'Open d'Australie (16-29 janvier) sans aucune certitude sur son niveau. « Il est difficile de fixer des attentes élevées en ce moment, a-t-il conclu. Ce serait irréaliste et aussi assez stupide pour moi de fixer des attentes vers la victoire ou quelque chose comme ça. Bien sûr, je veux gagner. Tout le monde veut gagner. Mais pour moi, il s'agit de retrouver la forme à laquelle je suis habitué. »