Le retour de la fièvre basque à Zegama-Aizkorri

Kilian Jornet, vainqueur en 2019. (Jordi Saragossa)

Après deux années d'annulation, conséquences de la crise sanitaire, la Golden Trail World Series revient à Zegama pour la première étape de son circuit 2022. Avec comme chaque année dans les Pyrénées espagnoles, un savant mélange de performance de très haut niveau et de la fièvre du Pays basque.

Elles sont parmi les plus célèbres images de la planète trail. Amassés par milliers autour du sentier à Sancti Spiritu (près de 15 000 personnes selon les organisateurs), les spectateurs basques ont fait une grande partie de la renommée de Zegama-Aizkorri. Et ils ne se contentent pas de se déplacer en nombre pour faire plaisir aux photographes de la presse spécialisée : ils poussent de leurs hurlements les athlètes dans ce passage déterminant du célèbre marathon de montagne (42 km / 3 100 m de dénivelé).

Et comme chaque année, les athlètes le leur rendent bien. Car on retrouvera dimanche une liste de départ impressionnante pour cette ouverture de saison, autant chez les hommes que chez les femmes. En tête d'affiche pour une 10e victoire sur sa course de coeur, Kilian Jornet fera sa première grande apparition en trail avec au pied ses propres prototypes de la marque qu'il vient de lancer.

lire aussi

Kilian Jornet : « Je vis comme un ermite »

Grand favori à chaque fois qu'il épingle un dossard sur sa poitrine, l'Espagnol ouvrira une saison rythmée par les (très) grands rendez-vous puisqu'il enchainera avec la Hardrock 100 (Etats-Unis) le 15 juillet, Sierre-Zinal le 13 août et, enfin, l'UTMB le 26 août.

Face à lui dans cette première grande confrontation de la saison, on peut citer en premier lieu Manuel Merillas, champion d'Europe et du monde en titre de Skyrunning. On retrouvera évidemment tous grands noms de la GTWS avec, entre autres, le Suisse Rémi Bonnet, vainqueur, ici, en 2018, les Français Thibault Baronian (3e de la dernière édition 2019) et Frédéric Tranchant, l'Italien Francesco Puppi, vainqueur de la finale de la GTWS 2021 et une très belle affiche espagnole, Jan Margarit en tête.

Avec cette année, une grande première : la participation d'un team d'athlètes venus tout droit du Kenya, du jamais-vu sur la GTWS. Parviendront-ils à suivre les meilleurs coureurs de montagne du monde ? Le record de 3h45 de 2017 du Norvégien Stian Angermund (absent cette année) tiendra-t-il ?

Chez les femmes, la bagarre sera rude entre la grande favorite, la Suisse Maude Mathys (vainqueure de la GTWS 2021) et la révélation de la saison dernière, la Néerlandaise Nienke Brinkman. Autre prétendante au podium, la star de l'ultra-trail Courtney Dauwalter s'essayera sur un marathon de niveau international après ses deux victoires sur l'UTMB (2019 et 2021). Derrière, l'Espagnole Sara Alonso aura à coeur de briller à domicile, quand Johanna Åström (Suède), Teresiah Omosa (Kenya) ou encore Dominika Stelmach (Pologne) tenteront de se battre pour une médaille.

Réponse à partir de 9h ce dimanche, avec une édition 2022 de Zegama-Aizkorri à suivre en direct sur les réseaux et sur le site de la Golden Trail World Series.

lire aussi

Toute l'actu du trail

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles