Retour gagnant pour Naomi Osaka, qui franchit le premier tour du tournoi de San José

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Naomi Osaka s'est qualifiée mardi pour le deuxième tour du tournoi de San José. (R. Prange/AFP 7/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après deux mois d'absence, Naomi Osaka a enfin joué, mardi à San José. La Japonaise, ancienne n°1 mondiale, a passé le premier tour du tournoi face à la Chinoise Zheng Qinwen (6-4, 3-6, 6-1).

Naomi Osaka a réussi son retour, mardi, après deux mois d'absence, en passant le premier tour du tournoi de San José (États-Unis). La joueuse japonaise, ancienne n°1 mondiale, désormais 41e à la WTA, a battu la Chinoise Zheng Qinwen (6-4, 3-6, 6-1), classée, elle, à la 51e place.

Osaka, quatre fois victorieuse en Grand Chelem, n'avait plus joué de match depuis sa défaite au premier tour de Roland-Garros, en raison d'une blessure persistante au tendon d'Achille. « C'est vraiment cool de revenir jouer, a-t-elle déclaré. Je n'avais pas joué depuis le mois de mai. Je ne le savais pas. Quelqu'un me l'a dit. (...) Je suis vraiment heureuse. »

Ce match marquait également le retour de Leonard François, le père d'Osaka, redevenu l'entraîneur de sa fille. Ces deux dernières années, elle avait travaillé avec Wim Fissette. « C'est bon pour lui d'être de retour parce qu'il me fait toujours sourire », a confié Naomi Osaka. Au deuxième tour, elle affrontera l'Américaine Coco Gauff, finaliste à Roland-Garros cette année, qui a sèchement battu l'Ukrainienne Anhelina Kalinina (6-1, 6-0).

lire aussi

Le tableau du tournoi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles