Un retour du Grand Prix d'Afrique du Sud en 2023 va être discuté

Le dernier GP d'Afrique du Sud avait eu lien en 1993. Il avait été remporté par Alain Prost (troisième sur la photo, derrière Ayrton Senna et Damon Hill). (P. Boutroux/L'Équipe)

Le patron de la Formule 1 Stefano Domenicali, actuellement en Afrique du Sud, va effectuer une série d'entretiens qui porteront sur le retour d'un Grand Prix dans ce pays en 2023. Ce qui serait une première depuis près de 30 ans.

Stefano Domenicali, le patron de la Formule 1, qui représente le groupe Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la discipline, est arrivé en Afrique du Sud ce lundi après avoir assisté, la veille, au Grand Prix d'Azerbaïdjan. Le but de cette visite est de rencontrer des représentants du circuit de Kyalami, pour discuter d'un éventuel retour du Grand Prix d'Afrique du Sud au calendrier du Championnat du monde, dès l'année prochaine.

lire aussi

Toute l'actualité de la Formule 1

24 Grands Prix en 2023 ?

L'Afrique est actuellement le seul continent où aucun GP n'est couru. L'Afrique du Sud avait accueilli des Grands Prix essentiellement de 1965 à 1985, avant que l'apartheid, qui sévissait dans le pays, n'entraîne la suspension de l'événement. Il y avait de nouveau eu un GP sud-africain en 1992 puis 1993. La dernière édition avait d'ailleurs été gagnée par Alain Prost, champion du monde cette année-là.

Si l'Afrique du Sud était inscrite au programme du prochain Championnat, il pourrait alors y avoir 24 courses en 2023. Las Vegas accueillera en effet un GP, tout comme le Qatar, qui a été retiré du calendrier cette année en raison de l'organisation de la Coupe du monde de football. Et Shanghai pourrait également revenir, si la pandémie de Covid-19 était enrayée. Un calendrier provisoire de la saison 2023 pourrait être publié en août prochain.

lire aussi

Gasly s'est régalé à Bakou

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles