Retraite pour André Schürrle, le dernier vol du condor

SO FOOT
·1 min de lecture

André Schürrle aura donc tenu parole. En octobre 2018, l'homme pour qui le Borussia Dortmund a craqué son montant record de transfert (30 millions d'euros) deux ans plus tôt vivote en prêt du côté de Fulham. Le même faire-valoir de Premier League contre lequel il avait claqué un triplé, de son temps à Chelsea. À l'époque, l'un des héros de la finale du Mondial 2014 est depuis plusieurs années sur la pente descendante. Pourchassé par le contrecoup de sa victoire en Coupe du monde, mais surtout tourmenté par un poulet avarié qui l'aura rendu salement malade et dont il aura mis "tellement longtemps à se remettre" comme il le confiait au Guardian. Usé par les blessures récurrentes et plombé par le sentiment de ne plus arriver à distiller sa magie d'antan, le bonhomme. Il y a deux ans, donc, André Schürrle prononce ces paroles… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com