On a retrouvé Mamadou Diallo, l'homme qui a sauvé Nantes en 2005

·1 min de lecture

Nantes-Metz, c'était il y a presque 16 ans jour pour jour, le 28 mai 2005. Tu en as encore des souvenirs ?
Tout le temps. On ne peut pas oublier ces moments-là, ça n'est pas possible. Je me souviens de tout. Même la veille du match lors du regroupement, l'hôtel, le trajet vers le stade qui était plein à craquer. C'était une ambiance particulière. C'était quelque chose de fou.

Vous aviez la boule au ventre, avant le match ?
Ce genre de matchs, on passe par toutes les phases possibles. Il y avait beaucoup d'enjeu, c'était l'avenir de tout un club, de toute une ville. Ça faisait 42 ans que Nantes était en Ligue 1, c'était une lourde responsabilité. On est motivés, on s'inquiète, on a peur, mais il faut passer outre, se transcender et se concentrer sur l'objectif, qui était quasiment impossible, contrairement à la situation d'aujourd'hui : il fallait qu'on gagne et que deux autres équipes…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com