Revoilà la grande Espagne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au coup de sifflet final de cet Espagne-France (1-2) qui restera longtemps dans les mémoires, les images sont saisissantes. Loin des célébrations françaises, les visages juvéniles et emplis de déception des joueurs de la Roja nourrissent effectivement le paradoxe. Celui d'une équipe vaincue au tableau d'affichage mais dont la défaite porte en elle une insouciance et une philosophie de jeu bien établie. Un renouveau bienvenu, issu du cerveau en fusion de Luis Enrique, véritable promesse d'un avenir radieux.

La Revolución


Pour l'annonce de sa liste, en prévision de ce Final Four de la Ligue des Nations, le sélectionneur n'a une nouvelle fois pas fait dans la demi-mesure. "Je demande de la patience et de l'indulgence envers cette formation. Je ne réfléchis pas selon…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles