Ricciardo enchanté par son premier test avec la McLaren 2021

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

C'est près d'un mois avant le début des essais hivernaux que la nouvelle McLaren, baptisée MCL35M, a pris la piste à Silverstone. Présenté lundi, le bolide orange était en action dès mardi sur le circuit du Northamptonshire pour une journée de tournage promotionnel ; deux journées de ce genre sont autorisées dans l'année, permettant notamment aux écuries de contourner les restrictions liées aux essais privés.

Lire aussi :

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

En l'occurrence, le roulage est limité à 100 km avec des pneus de démonstration, mais c'est bien suffisant pour mener le déverminage de la voiture – lequel a été réalisé sous la pluie britannique par les pilotes titulaires . C'était d'ailleurs la première fois que ce dernier pilotait une F1 de l'écurie McLaren, après être passé par HRT, Toro Rosso, Red Bull et Renault depuis le début de sa carrière dans l'élite.

"Ça a paru plus long que deux mois, à vrai dire !" commente Ricciardo au sujet de l'intersaison, avant d'évoquer ces quelques tours de piste : "Il faut toujours un petit peu de temps pour prendre confiance. Je pense aussi que dans ces conditions, la piste est glissante, ça ne donne pas beaucoup de confiance quand on n'est pas monté dans une voiture depuis un moment. Mais c'est agréable. Tout s'est vraiment bien passé, nous avons fait ce que nous devions faire. On ne peut vraiment rien demander de plus. Je sais que plus je ferai de tours, plus je serai confiant et à l'aise avec cette équipe."

Ce roulage est d'autant plus important qu'il n'y aura que trois jours d'essais hivernaux à Bahreïn en raison du gel des châssis et de la réduction des coûts – soit une journée et demie par pilote, du 12 au 14 mars. "Tout est bon à prendre pour prendre mes marques avec l'équipe et passer toutes les procédures en revue", confirme l'Australien.

"Le plan et l'objectif sont vraiment de ne pas être en panique lorsque nous serons sur la grille à Bahreïn le dimanche après-midi. Il s'agit vraiment juste d'être à l'aise, que toute l'équipe me soit familière. C'est ce que nous faisons, nous essayons de passer en revue des scénarios auxquels nous serions confrontés lors d'un week-end de course. Certes, nous n'avons pas l'ambiance autour de nous, mais nous pouvons certainement tenter de la reproduire et nous mettre un petit peu de pression."

"McLaren est parti du bon pied avec le démarrage du moteur qui a été fait un jour plus tôt que prévu et la première journée de roulage en piste, tout s'est passé sans accroc. On ne peut pas demander beaucoup plus à ce stade de la saison. Tout se passe comme prévu, tout va bien pour nous."