Ricciardo et le "majestueux" shoey partagé avec Hamilton

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Pour son premier podium en F1 depuis Monaco 2018 et le premier avec , qui avait pourtant juré qu'on ne l'y prendrait pas.

Le Britannique a expressément demandé à y prendre part, obligeant Ricciardo à retirer sa seconde bottine pour l'offrir au sextuple Champion. "J'ai retiré ma bottine droite, l'ai remplie et j'allais saluer les mécaniciens", a expliqué l'Australien. "Et j'ai entendu M. Hamilton me demander de retirer ma bottine gauche. Il a également bu dans ma chaussure aujourd'hui. Nous avons partagé [un shoey] aujourd'hui, et c'était majestueux."

Lire aussi :

Bottas n'a rien vu d'injuste dans la stratégie d'Hamilton à Imola

"Et, chose amusante, je pense que c'était il y a trois ans sur le podium, il avait dit qu'il ne boirait jamais dans ma chaussure, et en 2020 des choses étranges arrivent. J'étais vraiment convaincu qu'un jour il le ferait, et voilà. Je n'ai donc pas oublié, et je suis très heureux. Le champagne est plus froid de nos jours, je ne sais pas si c'est parce que nous approchons de l'hiver et qu'il fait plus frais dehors, mais cela rend l'expérience de la chaussure un peu plus supportable."

Même s'il est plié de bon cœur à cette tradition, Hamilton n'en gardera pas un souvenir impérissable. "Le goût n'était clairement pas génial", a expliqué le pilote . "Je veux dire : je n'aime pas vraiment le champagne en tant que tel, mais c'était vraiment pire. Mais ce qui est positif c'est que la maman de Daniel pense que c'était sport de ma part, donc j'en suis reconnaissant. Je pense que Daniel a dit qu'une fois j'avais dit 'jamais', que je ne le ferais pas. Voici donc une leçon : ne jamais dire jamais. C'était un moment sympa."

En pleine pandémie de COVID-19, l'image de pilotes partageant sur le podium du champagne bu dans la chaussure d'un autre n'est pas forcément idéale. Quand la question lui a été posée après la course, Michael Masi, le directeur de la FIA, a répondu : "Ce n'est pas quelque chose que nous avons étudié ou envisagé dans les grands détails, le fait de partager un shoey, comme on dit."