Richard Cockerill se rapproche de Montpellier

Richard Cockerill a déjà connu le Top 14 avec le RCT, en 2017. (F. Faugère/L'Équipe)

Richard Cockerill, actuel entraîneur adjoint de l'équipe d'Angleterre, est bien la priorité de Montpellier pour le poste de responsable des avants la saison prochaine. Les discussions ont bien avancé ces derniers jours.

L'Équipe révélait le 12 janvier l'intérêt de Montpellier pour Richard Cockerill. Le technicien anglais (52 ans), passé par Leicester, Toulon et Édimbourg, faisait partie d'une short list pour prendre le poste d'entraîneur des avants du MHR la saison prochaine au sein de l'encadrement de Philippe Saint-André. Passé par Leicester, Toulon et Édimbourg, il présente l'avantage de parler français et d'avoir déjà exercé en Top 14, au RCT, d'abord en janvier 2017 pour épauler son compatriote Mike Ford, avant de prendre les rênes de l'encadrement quelques mois plus tard.

Cette semaine, les discussions ont bien avancé et une proposition a été envoyée à Cockerill. Selon nos informations, l'ancien talonneur international (27 sélections de 1997 à 1999) est désormais le favori. D'autres profils avaient été étudiés récemment dont celui du Bordelais Julien Laïrle, qui pourrait finalement retrouver Christophe Urios, nommé à Clermont cette semaine. Un autre nom, plus inattendu, est aussi apparu ces derniers jours au MHR, celui de... Jono Gibbes, fraichement débarqué de l'ASM. Mais la piste la plus avancée et identifiée mène bien à Cockerill.

Cockerill va-t-il renoncer à la Coupe du monde ?L'Anglais serait intéressé mais il doit trouver un accord pour être libéré par sa fédération. Montpellier aimerait visiblement le faire venir dès cet été et Cockerill devrait alors renoncer à la Coupe du monde. Ancien adjoint d'Eddie Jones au sein de la sélection anglaise, Cockerill a malgré tout conservé ses fonctions pour s'occuper de la mêlée, sous les ordres du nouveau sélectionneur Steve Borthwick, nommé le 19 décembre dernier.

Joan Caudullo, qui avait pris du galon depuis le mois de novembre après le départ d'Olivier Azam du MHR, terminera la saison avant de reprendre son poste de directeur du centre de formation.

Le MHR pourrait ainsi avoir un fort accent britannique la saison prochaine et des allures de quinze de la Rose puisque le talonneur Luke Cowan-Dickie et le troisième ligne Sam Simmonds se sont, eux, déjà officiellement engagés. Et, comme révélé par L'Équipe, le solide pilier droit d'Exeter Harry Williams est en approche pour pallier le départ de Mohamed Haouas.

lire aussi : L'actualité du rugby