Richard Freeman perd son appel et est définitivement radié du registre médical britannique

Richard Freeman a perdu son appel face à la Haute Cour (E. Crooks/PA/ABACA/Icon Sport)

L'appel de Richard Freeman contre la décision de le rayer de la liste des médecins autorisés à exercer n'aura rien donné. L'ancien membre de l'équipe Sky est donc définitivement radié du registre médical de Grande-Bretagne.

L'appel n'aura donc pas été un succès pour Richard Freeman puisque la Haute Cour a décidé de ne pas modifier le verdict initial. En mars 2021, l'ancien médecin de l'équipe Sky (2009-2015) et de l'équipe britannique (2009-2017) avait été radié du registre médical britannique après avoir été reconnu coupable d'avoir commandé des patches qui font augmenter le taux de testostérone, dans le but de doper un coureur en 2011. Le tribunal avait alors considéré qu'il n'était plus possible de le laisser exercer puisqu'il était devenu « incompatible avec la poursuite de son inscription » à l'ordre des médecins.

Dans la foulée, son équipe juridique avait décidé de faire appel alors que Richard Freeman continuait de nier les faits reprochés. Une initiative qui n'a finalement pas convaincu le tribunal.

« JMW Solicitors est déçu par le jugement de la Haute Cour rejetant l'appel du Dr Richard Freeman contre la décision prise par le Medical Practitioners Tribunal Service (MPTS) de radier son nom du registre médical », indique dans un communiqué son équipe juridique.

Mais l'ancien médecin n'en a pas terminé avec la justice puisque l'agence britannique antidopage l'accuse encore d'avoir eu en sa possession une substance interdite et d'avoir essayé de falsifier un élément du contrôle antidopage. Les procédures de ces deux accusations avaient été mises à l'arrêt à la suite de l'appel demandé par l'équipe juridique de Richard Freeman. Avec son refus, elles devraient être relancées.

lire aussi : Toute l'actualité du cyclisme