Richard Gasquet sur l'ambiance de son 1er tour au Rolex Paris Masters : « On s'entraîne pour ça »

Richard Gasquet a apprécié le soutien du public. (A. Réau/L'Équipe)

Très satisfait de la façon dont il a battu Alex Molcan (6-3, 6-1) lundi au premier tour du Rolex Paris Masters, Richard Gasquet a aussi particulièrement apprécié le soutien des spectateurs.

« Est-ce que vous attendiez à une si bonne entrée en lice ?
Ça s'est bien passé, oui. C'est vrai qu'il y a eu un beau début de match. Après, je me suis fait breaker, mais je ne pensais quand même pas gagner 6-3, 6-1 derrière. C'est un bon match pour moi. Il y avait du monde et, pour un lundi, je ne m'y attendais pas forcément. Ça a été un beau moment et une belle victoire. 6-3, 6-1, c'est un beau résultat. Il est dans les 50 premiers mondiaux. Le début était accroché, mais j'ai réussi à le dominer derrière. J'ai la chance d'avoir une invitation, c'était important pour moi de bien commencer. Je suis sur la lancée d'Anvers.


lire aussi

Gasquet ne fait pas de détails face à Alex Molcan

Le fait qu'il y ait très rapidement eu beaucoup d'encouragement venant des tribunes, on imagine que c'est aussi pour cela qu'on ne vous entend jamais parler de retraite.
C'est sûr que c'est toujours fabuleux de jouer dans cette ambiance. Il y avait beaucoup de monde, dès le début c'était beau. Forcément, ça fait du bien. On s'entraîne et on joue pour avoir des ambiances comme ça. On a la chance d'avoir deux gros tournois en France, c'est important. En tout cas, ça m'a fait du bien de gagner ce match.

Vous avez eu pas mal de pépins, quelques maladies depuis l'été. Vous êtes enfin à 100 % ?
Je me sens mieux, oui. J'ai bien joué à Anvers. L'US Open, c'était bien aussi. Derrière, c'était plus dur. Il y a eu beaucoup d'enchaînements, notamment avec la Coupe Davis. Ce n'est pas évident à 36 ans, mais j'ai réussi à me remettre. Je vais essayer de bien finir la saison. J'ai un beau match à jouer contre Ruud.


lire aussi

Le tableau du Rolex Paris Masters

Justement, que pensez-vous de Casper Ruud ? Il traverse une phase de moins bien en ce moment, non ?
Il est meilleur sur terre battue, mais il est quand même n°2 mondial. C'est un énorme joueur. Je n'ai rien à perdre. Il est finaliste de deux Grands Chelems (Roland-Garros et l'US Open), c'est lui qui est favori. Ce sera un grand moment et j'espère pouvoir faire un gros match pour essayer de le battre.

Vous êtes un grand observateur du circuit. Vous attendiez-vous à le voir monter si haut ?
Il fait partie des jeunes qui montent. Sur terre battue, il est énorme. Mais il a prouvé qu'il peut bien jouer sur dur à Montréal et à l'US Open. Il a une grande condition physique, un très grand coup droit, il est intelligent sur le court, il sert bien. C'est un super joueur qui est top 10 depuis deux ans. On savait qu'il allait être très fort. C'est la nouvelle génération qui arrive, c'est normal. »


lire aussi

Toute l'actu du Rolex Paris Masters