Richard Gasquet passe le premier tour de l'Open de Gstaad

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Richard Gasquet passe le premier tour de l'Open de Gstaad
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Souvent excellent dans le jeu ce mardi, Richard Gasquet est venu à bout de Roberto Carballes Baena (7-5, 6-4) au premier tour de l'Open de Gstaad.

Richard Gasquet n'avait pourtant pas commencé le match de la meilleure des façons. Trop passif derrière sa ligne, il laissait Roberto Carballes Baena manoeuvrer à sa guise et le breaker dès le premier jeu. Tee-shirt rapidement trempé par la transpiration, Gasquet décidait alors de prendre les choses en mains. Il obtenait à son tour trois premières balles de break sans pouvoir les convertir. Mais la quatrième était la bonne au terme d'un jeu très long qui le voyait revenir à 2-2.

lire aussi

Le tableau de l'Open de Gstaad

Les débats étaient alors équilibrés entre un Espagnol qui variait admirablement les zones au service et un Français qui régalait en revers. Son enchaînement favori (revers lifté croisé pour s'ouvrir le court et revers long de ligne pour conclure) marchait à merveille.

Mais c'était pourtant Gasquet qui devait sauver une balle de break pour finalement mener 6-5. Un passing sur l'homme lui permettait de breaker Carballes Baena et de prendre le premier set dans la foulée.

Breaké contre le cours du jeu tant il semblait en contrôle du match, Gasquet devait cravacher pour refaire son retard dans le deuxième. C'était chose faite à 3-3. Les deux hommes tenaient alors tant bien que mal leurs engagements, jusqu'à ce que Gasquet ne réalise le break définitif sur une merveille de passing de... revers.

Au prochain tour, le Français sera opposé à Matteo Berrettini, tête de série n°2.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles