Richard Gasquet s'incline face à Rafael Nadal au troisième tour de l'US Open

Richard Gasquet s'incline face à Rafael Nadal au troisième tour de l'US Open

Richard Gasquet, qui a retrouvé un peu de couleurs dans le troisième set, a vécu une soirée compliquée à l'US Open face à Rafael Nadal. Le Français s'est incliné en trois sets (6-0, 6-1, 7-5). L'Espagnol retrouvera les huitièmes où il affrontera Frances Tiafoe.

Richard Gasquet a levé les bras sous les applaudissements du stade Arthur-Ashe et il y avait sans doute beaucoup d'ironie dans ce geste. Le Français venait, après 1h09 de jeu, de remporter son premier jeu du match après avoir perdu les neuf premiers face à Rafael Nadal, au troisième tour de l'US Open. Un calvaire qu'il a un peu adouci en accrochant l'Espagnol dans le troisième set mais qui n'a rien changé à l'issue de ce match (6-0, 6-1, 7-5). Et qui ne change rien à la statistique : Gasquet a perdu ses 18 duels contre le Majorquin chez les pros.

lire aussi

Le tableau hommes de l'US Open

34

Gasquet reste sur 34 sets consécutifs perdu face à Rafael Nadal. La dernière fois qu'il lui a pris un set, c'était en 2008 lors du Masters 1000 canadien.

Le Biterrois a vu le score défiler à son désavantage sans réussir à stopper l'hémorragie. Il était pourtant au combat face à l'ancien n°1 mondial, avec plusieurs fois des balles de break en sa faveur et toujours l'occasion de conclure sur ses jeux de service mais jamais il n'a réussi à les faire basculer. Il a traîné cette entame comme un boulet : « Le 6-0 fait mal surtout que ce premier set dure ¾ d'heure, j'ai eu des balles quasiment à chaque fois pour faire les jeux. Ce n'était pas facile au début, j'ai très, très mal servi et après j'ai pris un peu la pression. Ça m'est arrivé quelques fois mais là c'était très sévère. »

Richard Gasquet

« Je suis content déjà de ne pas l'avoir joué au premier tour, je vais bien dormir en pensant à ça ce soir »

Et Gasquet a encore subi au deuxième set dans un scénario qui devenait de plus en plus compliqué. Mais il a toujours gardé à l'esprit qu'il saurait rebondir. « Je savais que j'allais réussir à m'y mettre et que ça allait enclencher mais le problème c'est que je n'arrivais pas à enclencher le truc, c'est ça qui était très dur, expliquait-il après la rencontre. Après je ne vais pas dire qu'à 6-0, je suis bien. Ça m'est arrivé à Roland-Garros (il avait commencé sur un 6-0 également face à Nadal) aussi il y a deux ans mais c'était à huis clos, c'était mieux quand même, c'était plus facile (sourire). »

Le seul avantage cette fois-ci, c'est que, quand le Français a gagné un jeu, il a provoqué la première réaction d'un Central jusque-là bien silencieux. Mais c'est un peu plus tard, dans le troisième acte, que Gasquet a vraiment réussi à se libérer. « J'ai réussi à me relâcher au troisième. J'ai senti qu'il était moins bien, qu'il faisait quelques doubles fautes. Il n'y a rien d'extraordinaire mais j'aurais pu aller au tie-break et gagner ce set-là. Mais la victoire était encore très loin. »

En cédant son service à 5-5, il perdait son dernier espoir de décrocher un set face à l'Espagnol. Et sortait du court sur un constat simple : « Il est plus fort, il n'y a rien à dire. » Avant d'ajouter dans un sourire : « Je suis content déjà de ne pas l'avoir joué au premier tour, je vais bien dormir en pensant à ça ce soir. » Nadal, lui, qui n'a toujours pas perdu de match cette année en Grand Chelem (titres à l'Open d'Australie et Roland-Garros, forfait avant sa demie à Wimbledon) a désormais rendez-vous avec Frances Tiafoe pour jouer une place en quarts.

lire aussi

Serena Williams, les adieux d'une géante