Rigoberto Uran, vainqueur de la 17e étape de la Vuelta : « Un objectif que je poursuivais depuis des années »

Si Rigoberto Uran (EF Education) a remporté la 17e étape du Tour d'Espagne, Quentin Pacher (Groupama-FDJ) est passé tout proche de la plus belle victoire de sa carrière.

Rigoberto Uran (EF Education EasyPost), vainqueur de la 17e étape de la Vuelta : « C'est toujours très agréable de gagner. Sur La Vuelta, c'est un objectif que je poursuivais depuis de nombreuses années, car quand on a déjà des victoires dans le Giro et dans le Tour [...] J'ai dû dépenser un peu plus d'énergie parce que j'étais le mieux classé au classement général. Des coureurs comme Soler sont très forts, il fallait que je sois attentif. Finalement, à 300 mètres de l'arrivée, j'ai vu l'opportunité, et je me suis dit : "C'est maintenant ou jamais" ».

lire aussi

Le classement de la 17e étape

Quentin Pacher (Groupama-FDJ), 2e de l'étape : « Je me suis accroché comme jamais. Quand je vois à 200 mètres que la victoire est juste devant, j'y crois encore un petit peu. Je fais mon effort tard pour essayer de revenir et je viens mourir dans la roue d'Uran. C'est frustrant car j'avais de super jambes, j'y croyais vraiment et ça passe pas loin ».

Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), 5e de l'étape : « A la fin c'était très tactique. J'ai préféré garder mon rythme parce que j'étais un peu dans le rouge pour être honnête. Au sprint, je ne pouvais pas plus. J'ai été sous antibiotiques mais chaque jour je me sens de mieux en mieux et je me retrouve un peu ».

lire aussi

Le classement général de la Vuelta

Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl), leader du général : « C'était assez difficile. Vous savez quand c'est une arrivée au sommet, vous pouvez toujours vous attendre à des attaques, peu importe de qui il s'agit. Je pense que ce n'était pas du tout un finale facile, les 5 derniers kilomètres étaient assez raides ».

Enric Mas (Movistar), deuxième du classement général : « Ce type de montée correspondait à Remco Evenepoel mais nous devions le tester pour voir comment il réagissait. Il reste encore deux étapes importantes pour le général et nous devons en tirer le meilleur parti. Je dois en profiter et continuer à le tester. On verra ce qu'il se passe ».

lire aussi

Toute l'actualité du cyclisme