Rins et Rabat ont repris la piste en Andorre

Léna Buffa
·2 min de lecture

Certains pilotes ne se sont pas fait prier pour profiter de l'assouplissement des restrictions à l'égard des sportifs professionnels en Andorre. Comme nous le rapportions hier, la Principauté est entrée dans la phase 2 de sa gestion de la pandémie de COVID-19 et les pilotes qui y résident (20 au total, dont neuf venus du MotoGP) sont désormais autorisés à s'entraîner à moto, dans des conditions permettant le respect de règles sanitaires strictes.

Des dispositions particulières ont ainsi été mises en œuvre sur le Circuit-Andorra Pas de la Casa pour que des séances de tests soient organisées en petits groupes. Dès mercredi matin, étaient au rendez-vous parmi le premier groupe, impatients de tâter le bitume après deux mois et demi d'inaction. Ils ont toutefois été accueillis par la pluie sur la petite piste habituellement privilégiée pour le karting et située à 2'400m d'altitude, et en ont été quitte pour un délai supplémentaire avant d'enfin pouvoir prendre le guidon des machines préparées pour l'occasion.

Lire aussi :

Avec la crise, les constructeurs ont "recommencé à se parler"

Le pilote Avintia a partagé sur ses réseaux sociaux les images d'une première chute, qui n'a toutefois pas eu de quoi gâcher sa journée. Pour tous les participants, il s'agissait de reprendre de premières sensations de pilotage, alors qu'une nouvelle phase d'entraînement débute, orientée désormais vers le début de saison espéré en juillet.

Dans les images que nous vous proposons ici, vous pouvez ainsi voir Álex Rins et Tito Rabat à l'œuvre, mais Pol Espargaró était également sur place en spectateur avisé. D'après les informations fournies par l'équipe Avintia, à l'origine de ce projet, le pilote KTM est lui aussi attendu en piste, de même que Fabio Quartararo, Maverick Viñales et Aleix Espargaró.

Les pilotes italiens vont à leur tour reprendre la piste aujourd'hui. Le circuit de Misano rouvre en effet ses portes et un premier test a d'emblée été organisé, destiné aux pilotes "d'intérêt national" et résidant en Émilie-Romagne, ce qui concerne donc tous les pilotes italiens du MotoGP à l'exception d'Andrea Iannone. Ces derniers jours, ils ont déjà pu profiter de la sortie du confinement pour reprendre le motocross et le flat-track.

Cliquez sur les flèches pour passer d'une image à l'autre.

Álex Rins

Álex Rins<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Álex RinsAvintia Racing

Avintia Racing

Álex Rins

Álex Rins<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Álex RinsAvintia Racing

Avintia Racing

Álex Rins et Tito Rabat

Álex Rins et Tito Rabat<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Álex Rins et Tito RabatAvintia Racing

Avintia Racing

Álex Rins et Tito Rabat

Álex Rins et Tito Rabat<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Álex Rins et Tito RabatAvintia Racing

Avintia Racing

Álex Rins et Tito Rabat

Álex Rins et Tito Rabat<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Álex Rins et Tito RabatAvintia Racing

Avintia Racing

Tito Rabat

Tito Rabat<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Tito RabatAvintia Racing

Avintia Racing

Álex Rins

Álex Rins<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Álex RinsAvintia Racing

Avintia Racing

Álex Rins

Álex Rins<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Álex RinsAvintia Racing

Avintia Racing

Tito Rabat

Tito Rabat<span class="copyright">Avintia Racing</span>
Tito RabatAvintia Racing

Avintia Racing