Riolo: ''Avec Pastore, le PSG s’éclaire !''

Consultant et membre de la Dream Team RMC Sport, Daniel Riolo est revenu sur la fin de la 32e journée de Ligue 1 et plus particulièrement sur la large victoire du PSG sur Guingamp (4-0). Mais aussi sur le match nul entre Toulouse et l’OM (0-0).

Il fallait donc gagner. Toujours et encore. Le PSG doit tout gagner puisque Monaco ne dérape jamais. Trois jours après le match contre Avranches, Emery est contraint de remettre la charnière Kimpembe-Aurier. Pour le reste, c’est du classique. Le problème de cette défense centrale, c’est Aurier. Je fais encore une fixette ? Vous avez vu son placement ? Ses sorties, son QI foot ? Je fais vraiment une fixette ? Rabiot doit couvrir sans cesse et donc déserter le milieu pour compenser les montées incompréhensibles de la lumière Aurier !

A lire aussi: le film de PSG-Guingamp

Cette première période est terne. Paris manque de vitesse, de rythme. Son pressing est faible. Sa récupération pas assez rapide. Guingamp est donc plutôt tranquille. Comme beaucoup, ils sont au Parc pour attendre, alors si le PSG ne pousse pas assez et bien le score ne bouge pas et le match s’enlise.

On attendait Pastore dès la reprise, mais Emery attend. Draxler, très discret, pouvait rejoindre le banc sans susciter de grosses émotions. Ce changement intervient finalement assez vite. Mais ce n’est pas Pastore qui est dans le coup du premier but. C’est Cavani qui sert très vite et très bien Di Maria. Une erreur de relance des Bretons parfaitement exploitée a fait la différence.

Le PSG est libéré. Sur le 2e but, c’est l’avant dernière passe, celle de Verratti qui est lumineuse. Il n’a pas, non plus, participé à...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages