Riolo: "Nice prive le PSG du titre"

Daniel Riolo, membre de la Dream Team RMC Sport, revient sur la défaite du PSG à Nice lors de la 34e journée de Ligue 1 (3-1).

Le PSG fait un bon début. Ça aurait même pu être très bon s’il y avait eu un but. Le pressing, l’intensité sont là. Nice a du mal à sortir et joue dans son camp. On voit bien que le Gym cherche à bloquer Verratti, on voit bien que Balotelli se replace (c’est rare), mais Paris est au-dessus. Même bousculer, Nice ne panique pas. Ça a toujours été la force de cette équipe cette année. L’orage parisien ne dure pas et surtout, il n’a pas fait mal. Ce PSG n’aime pas être contrarié. Il était comme ça déjà lors des saisons récentes. Et cette saison, la L1 est plus dure. Monaco et Nice sont des clients. Des sérieux. Avec des individualités et un excellent collectif. Et quand Nice se met enfin à sortir, à presser, Paris perd les pédales. D’un coup, les faiblesses sont criantes. Les latéraux sont à la rue, Verratti, celui qui se voit au Barça et bien plus fort qu’il ne l’est, est dépassé. Verratti bien coincé au milieu est transparent. C’est Seri qui s’illustre dans cette zone de jeu. Belhanda fait dans les tâches obscures, Eysseric mène le jeu. Dans les buts, Cardinale est bon avec les mains et dans ses relances aux pieds.

>> Vidéo : l'embrouille entre Motta et Baysse s'est poursuivie en zone mixte

 Les contres des Aiglons font mal. C’est rapide, tranchant. Dans le dos des latéraux du PSG, Nice fait mal. Balotelli frappe le premier. S’il y avait un match pour le...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages