Ritsu Dōan, supersub accompli

En tentant un anagramme hasardeux, "Ritsu" donnerait presque "sourit". Cela tombe bien, ce terme décrit idéalement le caractère de Ritsu Dōan. Un garçon joyeux, ambianceur attitré de la sélection japonaise, et accessoirement doué balle au pied. C'est en tout cas ce qu'il a démontré en cette entame de Coupe du monde, au sortir d'un but crucial face à l'Allemagne et d'un bijou inscrit contre l'Espagne. Suffisant pour confirmer la renaissance de celui que l'on a longtemps placé trop haut.

Joker de luxe


Il n'aura suffi que de 90 minutes pour que le monde s'entiche de Ritsu Dōan. Une heure et demie disputée en fractionné contre l'Allemagne et l'Espagne (entré en jeu dans le second acte), largement suffisante pour mettre le Japon sur…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com