Rivaldo mécontent du traitement réservé à Valverde

L'ancien joueur brésilien estime que son ex-club n'a pas bien agi lors de son dernier remaniement de la barre technique.
L'ancien joueur brésilien estime que son ex-club n'a pas bien agi lors de son dernier remaniement de la barre technique.

Selon Rivaldo, Barcelone était "naïf" et "irrespectueux" dans la façon dont il a géré le limogeage d'Ernesto Valverde.

Le règne de trois ans de Valverde au Camp Nou a pris fin lundi lorsque le club a décidé de le relever de ses fonctions. Les Blaugrana ont annoncé que l'ancien entraineur du Real Betis, Quique Setien, lui succéderait, dans le cadre d'un engagement qui devrait se poursuivre jusqu'en 2022.

Valverde a guidé le Barça vers deux titres espagnols d'affilée, mais un certain nombre d'échecs de haut niveau dans les compétitions de coupe ont finalement sapé ses réalisations en Liga. Le technicien de 55 ans a été fortement critiqué après une défaite en demi-finale de la Ligue des champions contre Liverpool la saison dernière, qui a été suivie d'une défaite en finale de la Copa del Rey contre Valence. Le Barça a également été battu lors d'un match de demi-finale de la Supercopa de Espana par l'Atletico Madrid la semaine dernière, qui s'est avéré être le dernier clou dans le cercueil de Valverde.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Iniesta critique le traitement réservé à Valverde

Rivaldo pense que les champions espagnols auraient pu éviter un changement perturbateur s'ils avaient aligné un "entraineur remplaçant", les légendes du club Xavi et Ronald Koeman ayant refusé la possibilité de retourner au Camp Nou. "Il est clair que Barcelone n'a pas bien géré ce changement d'entraineur", a déclaré l'ancien milieu de terrain du Barça à Betfair. "Ils étaient un peu naïfs et peut-être irrespectueux envers Valverde. Ce n'est jamais une action positive de commencer à négocier avec un nouveau coach alors que l'actuel travaille toujours. Bien sûr, Xavi et Ronald Koeman rejetant leurs propositions ont également ajouté à ce problème, créant beaucoup de spéculations, avant d'annoncer finalement Quique Setien".

"Le football est une entreprise à couper le souffle, bien sûr, mais nous savons tous que le processus n'a pas été bien mené par le conseil d'administration du Barca, a enchéri l'ancien Ballon d'Or. Des clubs comme Barcelone ou le Real Madrid devraient toujours avoir des entraineurs de secours afin d'éviter de telles situations. Oui, ce n'est pas joli de parler à d'autres managers avant de vraiment vouloir les signer, mais si vous parvenez à identifier une ou deux cibles réalistes qui acceptent probablement une offre quand elle vient, vous pouvez éviter ce genre de situations difficiles."

À lire aussi