Robert Lewandowski règle ses comptes avec le Bayern après son transfert au Barça : « Beaucoup de conneries ont circulé »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Robert Lewandowski sous ses nouvelles couleurs contre la Juventus Turin (2-2), le 27 juillet. (Kevin Jairaj/Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Robert Lewandowski n'a pas digéré l'attitude de ses anciens dirigeants lorsqu'il a exprimé son désir de quitter le Bayern Munich. L'attaquant du Barça a tancé le club munichois dans une interview accordée à ESPN.

L'histoire d'amour entre Lewandowski et le Bayern s'est terminée d'une manière assez brutale au début de l'été. L'attaquant polonais n'a pas digéré l'attitude de ses employeurs quand il a exprimé son désir de rejoindre le FC Barcelone et, à l'image d'un ex en colère, il a tenu à régler ses comptes avec le club bavarois. Dans une interview accordée à ESPN ce vendredi, il a pointé du doigt la « politique » du Bayern durant ce qui a été l'un des feuilletons de l'été.

lire aussi

Le bilan en chiffres de Robert Lewandowski au Bayern Munich

« Le club a essayé de trouver un argument pour justifier ma vente car c'était sûrement difficile à expliquer aux fans, a avancé le deuxième meilleur buteur de l'histoire de la Bundesliga (312 réalisations). Et j'ai dû accepter ça même s'il y a eu beaucoup de conneries dites sur moi. » En d'autres termes, Lewandowski reproche à son ancien club de l'avoir fait passer pour le méchant, celui qui était prêt à tout pour quitter le navire, y compris en allant au clash ou en se coupant de ses anciens partenaires.

Lewandowski contredit la version du Bayern

Une attitude que réfute totalement le principal intéressé : « J'avais de très bonnes relations avec mes coéquipiers du Bayern, avec le staff, avec l'entraîneur, et tout ça va me manquer, a assuré le serial buteur de 33 ans. Tout ce qui s'est passé au cours des dernières semaines, avant mon départ du Bayern, c'était beaucoup de politique. »

L'ancien attaquant de Dortmund avait demandé à quitter le club après huit années de bons et loyaux services où il a enfilé les buts comme des perles (344 en 375 rencontres). Mais ses dirigeants ne l'entendaient pas de cette oreille et ils ont tout fait pour le conserver. Le Polonais a finalement obtenu gain de cause et il s'est envolé vers le FC Barcelone contre 45 millions d'euros (+ 5 de bonus).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles