Roberto Mancini inquiet par le niveau des attaquants italiens

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Roberto Mancini est le sélectionneur de l'Italie depuis 2018. (F. Faugère/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À la veille du match de Ligue des nations contre l'Allemagne, le sélectionneur de la Nazionale Roberto Mancini a déploré la pénurie d'attaquants italiens et le manque de monde pour concurrencer Ciro Immobile et Andrea Belotti.

L'Italie est au plus mal ces derniers mois. Privée de mondial par la Macédoine du Nord, surclassée par l'Argentine ce mercredi lors de la Finalissima (0-3), la Nazionale a montré des lacunes immenses des deux côtés du terrain. Son sélectionneur, Roberto Mancini, a choisi de pointer du doigt la maigreur du vivier dont il dispose en attaque. À la veille d'affronter l'Allemagne en Ligue des nations, le technicien transalpin n'a pas caché son inquiétude. « Cela nous inquiète, oui. Dans le football pour gagner, il faut marquer. Il faut trouver des attaquants qui, malheureusement, n'existent pas en Italie », a-t-il regretté.

Ciro Immobile et Andrea Belotti sont les numéros neufs le plus souvent utilisés depuis 2018 et la prise de pouvoir de Mancini. Mais leur rendement est insuffisant. Surtout, il n'y a pas grand monde pour les concurrencer. « Les autres jeunes attaquants italiens ont du mal à jouer en Serie B, à l'exception de Gianluca Scamacca (Sassuolo) mais qui n'a pas encore joué un match international à part quelques apparitions avec nous », a ajouté Roberto Mancini.

« L'espoir, c'est que ceux qui jouent en B puissent rapidement jouer et marquer en Serie A », a conclu celui qui vivra samedi son 50e match sur le banc de l'Italie, avec qui il a remporté l'Euro en Angleterre l'été dernier.

Hansi Flick se méfie du nouveau cycle de l'Italie

lire aussi

Scamacca, le futur de l'Italie au poste d'avant-centre ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles