La Rochelle musèle le LOU

Auteur de 13 points au pied à Gerland, samedi après-midi, le demi d'ouverture international rochelais Antoine Hastoy a été le bourreau des Lyonnais. (E. Garnier/L'Équipe)

Le Stade Rochelais a surclassé le LOU samedi après-midi (23-21) à Gerland en ouverture de la deuxième journée du Top 14. Muets pendant près d'une heure, les Lyonnais se sont revéillés en fin de match. Trop tard.

Le match : 21-23

Après avoir pioché pour s'imposer devant Montpellier à Marcel-Deflandre, les champions d'Europe ont fini par l'emporter samedi après-midi à Gerland en ouverture de la deuxième journée du Top 14, face à une équipe du LOU qu'ils surent parfaitement museler par une défense efficace devant leur en-but avant de craquer dans les quatre dernières minutes, au terme d'une rencontre marquée par de trop multiples maladresses.

Après une entame de match très tonique mais infructueuse, les Rochelais finirent par inscrire un essai via leur demi de mêlée All Black Tawera Kerr-Barlow (12e, 0-7). Multipliant les maladresses et les approximations dans tous les registres, les coéquipiers de Grégory Alldritt ne purent bonifier ensuite leur domination que par un but de pénalité signé Antoine Hastoy (29e), et c'est sur le score de 0-10 qu'ils regagnèrent leur vestiaire à Gerland.

lire aussi

Le film de Lyon-La Rochelle

En seconde période, après un deuxième but (43e), le Stade Rochelais s'essouffla, ce dont profitèrent les Lyonnais pour marquer leur essai (57e) par l'ailier Davit Niniashvili en bout de ligne suite à une longue séquence devant l'en-but adverse. Mais la réaction des champions d'Europe fut immédiate : ruck gagnant au milieu du terrain, passe au pied d'Hastoy pour son flanker Yoann Tanga en position d'ailier et remise à l'intérieur vers Dillyn Leyds (61e).

De nouveau distancés (7-23) après un troisième but d'Hastoy, les Lyonnais surent revenir (14-23) grâce à un « mano a mano » entre le centre Josiah Maraku et le demi de mêlée Baptiste Couilloud en plein coeur de la défense rochelaise (76e), remontée bonifiée par ce même Maraku, meilleur lyonnais sur le terrain et auteur d'un exploit (79e, 21-23). Mais une dernière maladresse, symbole de la difficulté du LOU à maîtriser son jeu, mit fin à ce match brouillon. Avec deux succès consécutifs, les Rochelais occupent provisoirement la première place du classement.

57

Les Lyonnais ont attendu presque une heure avant d'inscrire, sur leur pelouse, leurs premiers points.

lire aussi

Calendrier et résultats de la 2e journée de Top 14

Le joueur : Josiah Maraku prend vite ses marques

En fin de partie, il a failli à lui seul changer la face de ce match. À la 76e, il échappait à trois défenseurs au milieu du terrain pour servir Baptiste Couilloud qui filait alors à l'essai. Puis il prit l'intervalle pour inscrire le troisième essai du LOU (79e), celui de l'espoir. International néo-zélandais chez les moins de 20 ans, Josiah Maraku (22 ans), découvert alors qu'il évoluait à Narbonne en 2021, athlète râblé aux appuis sidérants, est devenu en quelques minutes et pour sa première titularisation l'attraction offensive numéro un du LOU.

lire aussi

Le classement du Top 14