La Rochelle sacrée championne d'Europe après son exploit face au Leinster

La Rochelle sacrée championne d'Europe après son exploit face au Leinster

Le Stade Rochelais a remporté son premier titre de champion d'Europe, ce samedi à Marseille, grâce à un essai inscrit dans les tout derniers instants de la finale face au Leinster (24-21).

Le match : 24-21

Le Stade Rochelais a créé un exploit retentissant, ce samedi, en remportant la Coupe d'Europe pour la première fois de son histoire. Pourtant, les Maritimes étaient loin d'être favoris face au Leinster, quadruple vainqueur de la compétition (2009, 2011, 2012, 2018). La province de Dublin avait impressionné tout au long de la saison, écrasant notamment le Stade Toulousain, tenant du titre, en demi-finale (40-17).

lire aussi

Le film de Leinster - La Rochelle

C'est aussi ce Leinster-là qui a d'ailleurs mieux entamé la finale, prenant vite les commandes de la partie grâce à un Jonathan Sexton en réussite (5/5) et la grande indiscipline rochelaise. Les Rochelais ont tout de même réussi à marquer le premier essai de la rencontre grâce à la vitesse foudroyante de Raymond Rhule (11e). Mais à la pause, les Irlandais viraient bien en tête (7-12).

La Rochelle a continué d'y croire, et c'est là son plus grand mérite. Sa défense agressive a énormément gêné le système de jeu dublinois, beaucoup moins huilé qu'à l'accoutumée. À force d'abnégation, les joueurs de Ronan O'Gara ont de nouveau fini dans l'en-but, après un ballon porté conclu par Pierre Bourgarit (61e), revenant ainsi à un petit point (17-18).

4

La Rochelle est devenue le 4e club français à remporter la Coupe d'Europe, après Toulouse (1996, 2003, 2005, 2010, 2021), Brive (1997) et Toulon (2013, 2014, 2015).

Coupable d'un croche-patte sur Gibson-Park, Thomas Lavault a laissé ses partenaires à 14 et offert trois points gratuits au Leinster au pire moment (65e, 17-21). Mais, même en infériorité numérique, les Maritimes ont pris à la gorge les Irlandais, enchaînant les temps de jeu et les mêlées dans les 22 mètres du Leinster.

Malgré leur défense héroïque pendant près d'un quart d'heure, les Dublinois ont fini par craquer. En bord de ruck, Arthur Retière a trébuché puis allongé son bras pour aplatir le ballon sur la ligne (79e). Après arbitrage vidéo, Wayne Barnes a accordé l'essai et a libéré les milliers de supporters français, présents à Marseille ou devant leur écran. Après trois finales perdues (Challenge européen en 2019, Top 14 et Coupe d'Europe l'an dernier), le Sade Rochelais a enfin droit au bonheur.

2

C'est la 2e fois que le Leinster s'incline en finale de Coupe d'Europe après sa défaite contre les Saracens en 2019. Les Dublinois ont toutefois remporté quatre finales (2009, 2011, 2012, 2018).

lire aussi

Tableau de la phase finale de Coupe d'Europe

Le joueur : Grégory Alldritt, le roi couronné

Le grand combattant du quinze de France a eu l'honneur de soulever la Coupe d'Europe après une finale titanesque. En bon capitaine, Grégory Alldritt a mené le Stade Rochelais avec une détermination exemplaire au stade Vélodrome. On ne compte plus le nombre de ballons relevés par le numéro 8 au cours des 80 minutes disputées face au Leinster.

Impeccable en défense, Alldritt a aussi largement contribué à l'imperméabilité du Stade Rochelais qui, s'il a inscrit trois essais, n'en a encaissé aucun face à la meilleure attaque d'Europe. Nommé au titre de meilleur joueur de la compétition, tout comme les Dublinois Josh van der Flier, James Lowe et Caelan Doris, et le Toulousain Antoine Dupont, a marqué de sérieux points pour ramasser la récompense individuelle. Même s'il se contenterait avec joie de l'étoile qui ornera désormais le maillot des Maritimes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles