Rocket Mortgage Classic : Tony Finau enchaîne et prend la tête à Detroit

Tony Finau en action à Detroit. (R. Mehta/Reuters)

Déjà vainqueur la semaine dernière à Twin Cities, Tony Finau continue sur son élan en prenant la tête à Detroit (64), au côté de Taylor Pendrith. Paul Barjon est en difficulté, à la 140e place (75).

Un pareil cas ne s'est pas produit depuis 2018 sur le PGA Tour, quand Dustin Johnson a remporté le St Jude Classic avant de prendre les commandes la semaine suivante de l'US Open. Vainqueur dimanche dernier du 3M Open, Tony Finau a réussi la même performance jeudi, en prenant la tête du Rocket Mortgage Classic.

lire aussi

Classement

À Detroit, l'Américain s'est positionné pour une deuxième victoire consécutive en rendant une carte de 64 (-8). Le 16e joueur mondial a réussi huit birdies pour aucun bogey et a même touché les 18 greens en régulations. Une première pour Finau, en 728 parties jouées sur le circuit américain. Il partage la tête du tournoi avec le rookie canadien Taylor Pendrith, auteur quant à lui d'un seul bogey (trou 18).

Quatre Européens dans le top 10

À la 3e place (66), on trouve quatre Américains avec Webb Simpson, Cameron Champ, Michael Thompson et Lee Hodges. Ils sont accompagnés par l'Anglais Matt Wallace, l'un des quatre « Européens » du top 10 avec le Suédois Henrik Norlander, l'Allemand Stefan Jaeger et un autre Anglais, Callum Tarren, tous trois à la 8e place avec des cartes de 67.

Côté français, Paul Barjon rate son début de tournoi et pointe à la 140e place (75), à quatre coups du cut provisoire. À trois tournois de la fin de la saison régulière, le Néo-Calédonien pointe à la 158e place de la FedExCup. À plus de 30 rangs donc d'un maintien sur le PGA Tour 2022-2023.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles