Roger Federer : « Il est arrivé un moment où j'ai compris que c'était terminé »

Roger Federer : « Il est arrivé un moment où j'ai compris que c'était terminé »

Roger Federer est revenu mercredi en conférence de presse à Londres sur les raisons qui l'ont poussé à prendre sa retraite à la Laver Cup.

C'est un Roger Federer apaisé qui a fait face aux médias mercredi à Londres, en marge de la Laver Cup, qui se déroulera à l'O2 Arena du 23 au 25 septembre et sera son dernier tournoi en tant que professionnel. Le Suisse (41 ans), qui a confirmé qu'il ne jouerait qu'un match de double vendredi soir, probablement avec Rafael Nadal, est revenu sur les raisons l'ayant poussé à dire stop.

lire aussi

Revivez la conférence de presse de Roger Federer

« Au début de l'été, je n'arrivais pas à augmenter le niveau d'intensité à l'entraînement, le genou n'allait pas bien. En phase de rééducation, il y a toujours des hauts et des bas. Mais dans mon cas, il fallait faire très attention. J'étais très fatigué par mes efforts. Je ne voulais pas prendre un risque trop élevé, a expliqué l'homme aux vingt titres du Grand Chelem. J'ai subi plusieurs opérations. Le tennis est un sport brutal, il faut être capable de jouer plusieurs longs matchs à la suite. J'ai longtemps pensé que je pourrais revenir sur le circuit. Mais il est arrivé un moment où j'ai compris que c'était terminé. On veut tous continuer à jouer pour toujours. Mais tout le monde doit partir à un moment donné. »

Federer heureux de terminer sa carrière à Londres

Federer a également expliqué que finir sa carrière à Londres, « le lieu le plus spécial de sa carrière » en référence à ses nombreux succès à Wimbledon, était une décision réfléchie. Le format de la Laver Cup a lui aussi eu son importance : « Avoir Björn Borg (le capitaine de l'équipe Europe) sur le banc pour mon dernier match, avec tous les gars à côté, c'est super. Je me suis toujours senti triste en voyant les joueurs prendre leur retraite, 90 % du temps vous perdez et vous êtes seul. »

Le futur retraité de 41 ans a tenu à rassurer ses fans : « Je ne serai pas un fantôme. Björn Borg n'est pas revenu à Wimbledon pendant 25 ans. Ce ne sera pas mon cas. Je veux que mes fans sachent qu'ils me reverront. »

lire aussi

L'actualité du tennis

Novak Djokovic et Andy Murray excités par ce moment « spécial »