Roger Federer, le plus grand sportif de l'histoire ?

Roger Federer est une légende du tennis. L'annonce de sa retraite jeudi à 41 ans a ému le monde de la petite balle jaune et du sport en général. Le Suisse a évidemment sa place au panthéon des plus grands sportifs de tous les temps, au côté de Pelé, Mohammed Ali ou Carl Lewis. Voire en première position ? Un débat sans fin et impossible à clore.

Le palmarès : jaloux de Michael Phelps ?

Les chiffres ne mentent pas : Roger Federer a gagné vingt tournois du Grand Chelem (8 fois Wimbledon, 5 fois l'US Open, 6 fois l'Open d'Australie, 1 fois Roland-Garros) mais battu par Rafael Nadal (22) et Novak Djokovic (21) depuis. Il a squatté la place de numéro un mondial pendant 310 semaines mais là aussi le Serbe l'a délogé de son piédestal (373 semaines).

lire aussi

Roger Federer prendra sa retraite après la Laver Cup

Discuté comme plus grand de son propre sport, peut-il être le plus grand de tous ? Ses 10 finales, 23 demi-finales et 36 quarts de finale de Grand Chelem d'affilée sont des records que même Djokovic et Nadal ne lui chiperont pas. Si on compare aux autres sports, le Suisse n'a pas à rougir face aux trois Coupes du monde de foot de Pelé, aux sept titres de champion du monde de Michael Schumacher et de Lewis Hamilton ou aux six titres NBA de Michael Jordan. Comme His Airness avec la Dream Team aux JO 1992, Federer a donné une autre dimension à ses exploits en offrant la première Coupe Davis à la Suisse. Si ''RF'' devait être jaloux, ce pourrait être du nageur Michael Phelps, la référence des bilans olympiques : 23 médailles d'or quand Federer s'est contenté d'un titre... en double (2008). Mais l'Helvète n'avait que le simple et double quand l'Américain pouvait enchaîner huit compétitions par olympiade.

La longévité : inusable comme Carl Lewis ?

À 41 ans, Roger Federer a une place toute particulière dans les « papys » du sport. Devenu le deuxième plus vieux vainqueur d'un Grand Chelem (derrière Rosewall au début des années 1970), il a gagné un tournoi du Grand Chelem pendant huit saisons consécutives. Il a pu mener une carrière sans jamais abandonner un match (hors forfait). Son premier vrai coup d'arrêt au niveau physique a été la saison 2016 : des blessures au genou et au dos ont perturbé sa saison et l'ont contraint d'arrêter après Wimbledon.

lire aussi

Roger Federer, l'homme derrière l'icône

Les 15 ans qui séparent son premier et son dernier titre en Grand Chelem le placent dans la lignée de Carl Lewis (8 titres olympiques), qui a glané l'or aux JO en saut en longueur de 1984 à 1996 (35 ans). Ce qui a fait rentrer Michael Jordan dans une autre dimension, quand il a refermé la parenthèse du base-ball pour aligner un deuxième three-peat (passe de trois), bouclé en 1998, à 35 ans.

Richard Gasquet

« Federer, c'est le tennis. Nadal, Djokovic, c'est extraordinaire aussi, mais ce n'est pas pareil »

La technique : facile comme Pelé ?

On peut inventer un geste qui révolutionne son sport comme Dick Fosbury, l'homme qui a retourné le saut en hauteur en 1968. On peut aussi sublimer la dimension technique d'une discipline et c'est ce qui fascine toute personne qui assiste à un match de Roger Federer : avec lui, le jeu semble si facile, si évident, si fluide, si beau. « Son coup droit est le plus beau coup de notre sport », a résumé John McEnroe.

lire aussi

Jo-Wilfried Tsonga sur la retraite de Roger Federer : « Le padre du game »

La grâce qui émane du jeu du Suisse a même été qualifiée « d'expérience religieuse » par le New York Times : « Cela tient de la réconciliation de l'être humain avec le fait d'avoir un corps. » C'est le talent qu'ont eu les footballeurs Pelé, Maradona ou Messi, le perchiste Sergueï Bubka (dont le record du monde a tenu 20 ans), les sprinteurs Usain Bolt et Carl Lewis. Et quand tout semble prévisible, le maestro Federer est encore capable d'improviser.

La rivalité : challengé comme Mohamed Ali ou dépassé par Nadal et Djokovic ?

La force d'Usain Bolt, c'est qu'il est seul au monde dans le monde du sprint. C'est peut-être aussi ce qui a manqué au Jamaïquain, huit fois champion olympique et imbattable sur la piste quand il était en pleine possession de ses moyens : un rival capable de le faire vaciller, de lui montrer ses limites et de l'obliger à se transcender. En boxe, Mohamed Ali a offert des combats de légende face à Joe Frazier et une épopée à Kinshasa pour mettre K.-O. George Foreman. Si les duels du tennis offrent une violence à distance, Roger Federer a dû partager les titres avec deux des joueurs les plus titrés de l'histoire.

lire aussi

Les 20 titres du Grand Chelem de Roger Federer en images

Rafael Nadal, celui qui l'a écoeuré sur terre battue, arrêté sa série de 65 victoires sur gazon lors d'un match légendaire à Wimbledon et battu son record de titre en Grand Chelem ; puis Novak Djokovic, qui lui a chipé son record de semaines en tête du classement et également devant le Suisse en nombre de Grand Chelem. Dans le très haut niveau, l'Histoire tient parfois à des détails comme à ces deux balles de matchs envolées en finale de Wimbledon 2019 contre Djokovic. Digne des duels McEnroe-Borg ou Prost-Senna, mais sans les accrochages. Palmarès, image, révolution du jeu, beauté, mélange des quatre ? Définir le GOAT (Greatest Of All Time) entre les trois montres du jeu n'a pas fini d'alimenter les débats.

L'image publique : plutôt Jordan qu'Ali ?

La légende est déjà abondante sur l'histoire du jeune joueur qui fracassait ses raquettes et diluait son jeu dans les colères avant devenir le numéro un mondial. Le Suisse a traversé les époques, celle des succès en rafales et celle des défaites cruelles, en affichant une image très consensuelle. Pas de déclarations tapageuses ni de frasques pour la presse à scandale : un discours mesuré, avec l'émotion qui affleure via quelques larmes dans les grands rendez-vous. Il a utilisé cette image à des fins humanitaires (Fondation Roger Federer, ambassadeur de l'Unicef, mobilisation pour Haïti).

lire aussi

Guy Forget évoque la carrière de Roger Federer : « Une manière de jouer qu'on ne reverra peut-être plus jamais »

Mais aussi commerciales, avec notamment une ligne « RF » par Nike. La marque américaine avait déjà exploité la popularité de Michael Jordan dans des chaussures siglées « Air Jordan ». Suisse de l'année en 2003, Federer ne s'est jamais aventuré sur les terrains plus polémiques : ni pour réformer le tennis, ni pour peser sur la politique. Loin de Cassius Clay devenu Mohamed Ali, objecteur de conscience et porte-parole de la lutte anti-ségrégation.

{"question":"Selon vous, à l'instant T quel est le plus grand sportif de l'Histoire ?","open":true,"showResults":true,"numberChoice":1,"withPhoto":false,"answers":[{"text":"Mohamed Ali"},{"text":"Usain Bolt"},{"text":"Rafael Nadal"},{"text":"Michael Jordan"},{"text":"Roger Federer"},{"text":"Novak Djokovic"},{"text":"Carl Lewis"},{"text":"Pelé"},{"text":"Michael Phelps"},{"text":"Un autre sportif"}],"idSport":"51"}