Roland-Garros (F) - Iga Swiatek avant son 1er tour de Roland-Garros : « J'ai trouvé mes repères »

·2 min de lecture

Tenante du titre, Iga Swiatek, la jeune Polonaise qui fêtera ses 20 ans pendant le tournoi, jouera face à son amie Kaja Juvan au premier tour. « Depuis que vous avez remporté Roland-Garros, quelle est la meilleure chose qui vous soit arrivée ?
C'est difficile à dire. Cela a été difficile après la victoire, parce que tout le monde a commencé à me considérer comme différente, tout a changé, il a fallu que je retrouve un nouvel équilibre. Il a fallu aussi réapprendre à savourer les victoires après cette grande victoire. Retrouver la même forme physique aussi. Remporter deux titres (aux tournois d'Adélaïde et de Rome), a été fantastique pour moi, parce que je ne sais pas si je vais être régulière tout au long de ma carrière. Cela montre que je suis en mesure de délivrer un très bon tennis, mais également de répéter ces succès. « Il a fallu aussi réapprendre à savourer les victoires après Roland-Garros » Quel a été votre ressenti après avoir remporté Roland-Garros à 19 ans ?
C'était imprévu. La partie la plus dure c'est surtout d'avoir à apprendre toute cette partie professionnelle du sport, de m'acquitter des obligations, des responsabilités. C'est la raison pour laquelle les premières semaines ont été très difficiles pour moi. Et puis, c'est devenu plus simple parce que j'ai appris, comme tout autre chose. Au début de la saison, j'avais le sentiment d'être un petit peu submergée et puis après l'Open d'Australie, j'ai trouvé mes repères et tout allait mieux. lire aussi Le tableau simple dames « Sur le court, on est sur un même pied d'égalité et j'essaye d'oublier que je joue contre ma meilleure amie » Vous allez jouer au premier tour contre Kaja Juvan, avez-vous été surprise par le tirage au sort ? Est-ce que c'est plus compliqué maintenant ?
Ce n'est pas facile de jouer contre votre meilleure amie. On sait que l'une d'entre nous va perdre, c'est dommage. Mais on connaît aussi bien le jeu de l'autre, donc l'enjeu consistera à se préparer en termes de tactique. J'essaie également de prendre du recul, mais sur le court, on est sur un même pied d'égalité et j'essaye d'oublier que je joue contre ma meilleure amie. Je vais juste jouer au tennis, frapper la balle. Je suis prête de toute façon, et je suis très enthousiaste à l'idée de ce match. J'essaye de me concentrer sur mes routines. Jusqu'à présent, cela s'est révélé payant, donc je vais continuer ainsi. » lire aussi Toute l'actualité de Roland-Garros