Roland-Garros (F) - Iga Swiatek (éliminée en quarts de finale de Roland-Garros) : « J'avais plus de pression »

·2 min de lecture

La Polonaise Iga Swiatek, éliminée en quarts de finale de Roland-Garros alors qu'elle était tenante du titre, a reconnu après sa défaite face à Maria Sakkari qu'elle avait eu plus de pression cette année. « Comment analysez-vous ce match perdu contre Maria Sakkari ?
Je n'ai pas joué mon meilleur tennis. Ça c'est sûr. Mais Maria a fait un bon travail en jouant sur mon coup droit qui ne fonctionnait pas très bien aujourd'hui. C'est bien pour elle de l'avoir vu. J'ai eu du mal à trouver où je devais jouer. Je ne pouvais pas placer certaines frappes qui normalement me donnent des points. Mes balles n'étaient pas aussi lourdes et profondes que d'habitude. Normalement, c'est ma meilleure arme donc c'était difficile de jouer sans ça. lire aussi Le tableau féminin Vous vous êtes fait strapper à la cuisse droit au début du deuxième set, vous vous êtes blessée ?
Maintenant, je sais que ce n'est rien de sérieux. Quand j'étais sur le court, j'avais une impression totalement différente. Je n'ai pas réussi à bien dormir la nuit dernière. Je n'ai dormi que quelques heures. Je ressentais tout deux fois plus que ce que je devrais. C'était dur de comprendre rationnellement ce qui se passait. J'ai décidé de me mettre un strap pour me sentir plus sûre. Cela m'a donné un peu plus de confiance dans mes mouvements. Mais je n'ai pas réussi à bien jouer tactiquement et techniquement. Comment compareriez-vous ce Roland-Garros avec celui, victorieux, de l'an passé ?
C'est vraiment dur de comparer. Tout est différent. Cette année, j'avais plus de pression sur mes épaules mais j'ai aussi fait un bon tournoi parce que je pense qu'un quart de finale est un beau parcours. Je monde de la régularité. Bien sûr, je sais que je peux mieux jouer qu'aujourd'hui. Mais de jours comme ça, ça arrive. Je n'en ai pas eu l'an passé. C'est pour ça que j'avais gagné. Le plus important maintenant et de tirer les leçons de tout ça et de faire que ça ne se reproduise pas. » lire aussi Iga Swiatek : « Ma vie a complètement changé »