Roland-Garros (H) - Daniil Medvedev, avant son 1er tour à Roland-Garros : « Je pense que je vais faire un très bon tournoi »

·2 min de lecture

Daniil Medvedev, qui affrontera Alexander Bublik au premier tour de Roland-Garros, se sent prêt. Le n°2 mondial pense même qu'il pourrait gagner face à Rafael Nadal. « Votre historique n'est pas si bon à Roland-Garros. Avez-vous l'impression que vous pourrez jouer votre jeu naturellement, sur la terre battue ?
Je me suis entraîné hier (jeudi), je me sens très bien. Je ne sais pas si la balle a changé, ou si les conditions ont changé, parce que l'année dernière, on avait des balles qui n'étaient pas appropriées au climat. Je n'avais pas l'impression que c'était la terre battue. J'avais l'impression qu'il s'agissait de terre dure. Évidemment, toute personne qui n'aime pas la terre battue pourrait aimer les conditions ici. Moi, j'aime bien, je pense que je vais faire un très bon tournoi. « Rendre la vie difficile à mon adversaire, c'est cela, être dans la zone » Parfois, on dit que l'on est un peu dans la zone. Est-ce que cela vous arrive ?
Oui, c'est différent d'un joueur à l'autre. Lorsqu'on est dans sa zone de confort, parfois c'est quand on remporte 20 Grands Chelems de suite. Pour d'autres, ce sont des choses différentes. Cela signifie pour moi de ne pas rater la balle. C'est là que je suis fort. Rendre la vie difficile à mon adversaire, c'est cela, être dans la zone. Pour y parvenir, je pense que personne n'a une réponse pour cela. Il s'agit de travailler dur, d'avoir de bonnes routines, de prendre les bonnes décisions. Et puis, finalement, on se sentira vraiment à l'aise sur le court un jour. lire aussi Le tableau messieurs Vous sentez-vous capable d'empêcher les « anciens », Nadal ou Djokovic, de mettre la main sur ce Roland-Garros ?
Nadal est très fort. Gagner 13 fois, c'est énorme. À chaque fois qu'il a gagné, tout le monde doit dire, chaque année : "Ok, cette année, on essaye de faire mieux". Je pense que cette année, avec ce que je ressens sur le terrain, avec des balles et le temps qu'il y a, ça va être plus dur pour Rafa de gagner ce Roland-Garros. Après, c'est un champion, il est tellement fort, surtout sur terre. Cela ne veut pas dire qu'il ne va pas le faire. » lire aussi Toute l'actualité de Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles