Roland-Garros (H) - Gaël Monfils, avant son entrée en lice à Roland-Garros : « Dans ma vie professionnelle, ça ne va pas »

·2 min de lecture

Gaël Monfils, qui aborde Roland-Garros sans grands repères, regrette l'absence de la plupart de ses proches dans les allées du Grand Chelem parisien. La tête de série n°14 évoque également le retour de Roger Federer, avec qui il a partagé des entraînements à Genève. Ses attentes « Mon ressenti de Roland-Garros ? Je ne sais pas du tout, je viens d'arriver. Je suis content de retrouver Roland-Garros. Mon état d'esprit est toujours le même. Je suis toujours dans le même chemin que ces dernières semaines, ces derniers jours. Dans ma vie personnelle, ça va hyper bien, et dans ma vie professionnelle, ça ne va pas. lire aussi Günter Bresnik (entraîneur de Gaël Monfils) : « Rien ne s'est passé comme prévu » avant Roland-Garros Le seul truc que je sais c'est que normalement je devrais voir ma mère, ça fait très longtemps que je ne l'ai pas vue. J'espère pouvoir la voir au moins quelques secondes, je ne sais même pas comment je vais la voir, si je vais pouvoir la prendre dans mes bras, ça pèse. Mon père, il n'est pas là, mes amis, personne n'est vraiment là non plus, ce sera toujours pas pareil (qu'avant la pandémie). » Ses impressions sur Federer « Entre le premier et le deuxième jour (à l'entraînement à Genève), il avait vachement pris de rythme. En un jour, c'est fabuleux ce qu'il a retrouvé comme rythme, comme panache. J'ai vu la différence dans son déplacement, dans sa qualité de frappe. Avec la semaine d'entraînement ici, il va encore plus évoluer. J'étais agréablement surpris de voir la vitesse à laquelle il retrouvait ses capacités. lire aussi Le tableau de Roland-Garros (H) Il est tellement fort, tellement talentueux, on parle d'une légende de notre sport. C'est mon opinion : s'il vient ici, c'est qu'il se sent quand même bien pour faire quelque chose. Je suis aussi impatient que vous de voir ce qui se va se passer. Il ne va pas être facile à aller chercher pour pas mal de personnes. » La décision de Naomi Osaka de ne pas venir en conférence de presse « Naomi est une grande championne. Je pense que chaque décision qu'une championne va prendre est forcément contestée ou appréciée. Tout ce que je vois, c'est une championne qui assume ses choix. J'ai pas besoin de juger ses choix. Je la respecte. Je comprends la position de la presse, et la sienne, je n'ai pas grand-chose à dire sur ça. » lire aussi La décision de Naomi Osaka de boycotter les médias n'est pas bien comprise par ses collègues