Roland-Garros (H) - Koepfer, Berankis et Norrie à l'assaut de Federer, Djokovic et Nadal à Roland-Garros ce samedi

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dominik Koepfer, Ricardas Berankis et Cameron Norrie vont bénéficier de la mise en lumière inhérente au statut de leur adversaire. Et pour cause, ils affrontent respectivement Roger Federer, Novak Djokovic et Rafael Nadal ce samedi au 3e tour des Internationaux de France. Cameron Norrie (Grande-Bretagne, 25 ans, 45e mondial) face à Rafael Nadal Il faut croire que la terre inspire les Britanniques cette saison. Si Dan Evans a fait tomber le n°1 mondial, Novak Djokovic à Monte-Carlo, Cameron Norrie (25 ans, 45e mondial), lui, réalise sa plus belle saison sur terre battue. Finaliste à Estoril, vaincu par Albert Ramos-Vinolas, puis finaliste à Lyon, dominé par Stefanos Tsitsipas, le natif de Johannesbourg, naturalisé anglais, a visiblement affûté sa patte gauche. lire aussi Podcast « Air open » : Indémodable Nadal Avec son revers à deux mains très fiable, son jeu vers l'avant intéressant, Cameron Norrie n'est ni simple à lire, ni simple à jouer. Mais Rafael Nadal, qui l'a aisément dominé cette année à Barcelone (6-1, 6-4), le sait déjà. N'empêche, Norrie ne s'interdit pas de rêver à une énorme performance. « Son record est absolument impressionnant (13 titres à Roland-Garros), mais cela ne change rien pour moi, explique ce dernier. C'est une occasion en or d'essayer de le battre. La pression ne sera pas sur mes épaules. Je vais essayer de le déranger le plus possible. » Ricardas Berankis (Lituanie, 30 ans, 92e mondial) face à Novak Djokovic Le Lituanien, dont le meilleur classement remonte à mai 2016 (50e), réalise le meilleur Roland-Garros de sa carrière. Mais après avoir écarté en quatre sets le Français Ugo Humbert et l'Australien James Duckworth, il va croiser la route du numéro un mondial Novak Djokovic. lire aussi Le tableau messieurs de Roland-Garros Le Serbe l'avait sorti au deuxième tour sur la terre battue parisienne à l'automne dernier (6-1, 6-2, 6-2). Mais le Lituanien souffrait alors du bas du dos et n'avait pas pu exploiter ses qualités en retour de service ou son bon revers. Berankis a d'ailleurs pour entraîneur un autre Serbe, Dejan Ramadanovic, au sein de l'Académie Tipsarevic à Belgrade. Djokovic et Berankis s'étaient aussi rencontrés au premier tour de l'US Open en 2013 et le Serbe s'était imposé sur le même score qu'à Roland-Garros 2020. Dominik Koepfer (Allemagne, 27 ans, 59e mondial) face à Roger Federer Même si son classement a également culminé à la 50e place mondiale (il sera 53e en cas de défaite), le prochain adversaire de Roger Federer n'est pas à prendre à la légère. En 2019, il avait fait sensation en atteignant les huitièmes de finales de l'US Open après en avoir disputé les qualifications. En revanche, l'avantage de la surface ne penchera pas en sa faveur. Professionnel depuis 2016, Koepfer a dû attendre 2020 pour remporter son premier match sur terre battue sur le circuit. lire aussi Toute l'actu de Roland-Garros Cette année, il a décidé d'effectuer la tournée sud-américaine après l'Open d'Australie, avec pour seul résultat notable une demi-finale à Acapulco contre son compatriote Alexander Zverev. De retour sur l'ocre européen, il n'a pas plus performé avec juste un quart de finale à Genève. Mais il ne part pas battu pour autant. « Je pense que je peux lui donner du fil à retordre, assure-t-il. Je vais vraiment batailler pour essayer de gagner. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles