Roland-Garros (H) - Qualifié pour le 3e tour de Roland-Garros, Matteo Berrettini évoque « un déclic » en début d'année

·1 min de lecture

Un peu en perdition l'année dernière, Matteo Berrettini, vainqueur au 2e tour face à Federico Coria ce mercredi, va mieux. L'Italien (tête de série n°9) explique avoir eu un déclic en début d'année qui l'a bien relancé. « Vous attendiez-vous à un match aussi plein (au 2e tour face Federico Coria) ?
Je savais que je pouvais le battre. Nous nous sommes joués deux fois, je sais quel genre de joueur il est. J'ai attaqué le match en sachant que je pouvais lui faire mal sur le plan du tennis. J'ai bien servi, j'ai joué de façon agressive. Tout s'est bien passé. Bien sûr, on ne peut pas être certain qu'on va gagner, mais j'étais en confiance. lire aussi Le tableau messieurs de Roland-Garros L'an dernier, après votre défaite ici-même (au 3e tour face à Daniel Altmaier), vous aviez déclaré être en recherche de la lumière mais ne trouver que les ténèbres. On dirait que ça va mieux.
Oui. Bon, l'an dernier, je n'étais vraiment pas au mieux. Mais ce n'était une année facile pour personne. Bien sûr, j'étais heureux de jouer. Mais il manquait le public, l'ambiance. Tout me manquait. C'était ça que je cherchais. Et depuis le début de l'année, il y a eu un déclic qui m'a conduit où je suis aujourd'hui. Aujourd'hui, je considère que les hauts et les bas, c'est normal. C'est le tennis (sourire). »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles