Roland-Garros (H) - Stefanos Tsitsipas s'en sort face à John Isner à Roland-Garros

·2 min de lecture

Malgré la perte du premier set et une impression d'impuissance en début de match, Stefanos Tsitsipas a parfaitement corrigé le tir pour renverser John Isner ce vendredi (5-7, 6-3, 7-6 [3], 6-1). Le Grec est en huitièmes de finale de Roland-Garros. Après deux premiers tours laborieux, mais sans lâcher le moindre set, Stefanos Tsitsipas faisait face à un défi de taille en affrontant John Isner. Pas le plus allergique à la terre battue de ses compatriotes, l'Américain avait dans son jeu de quoi frustrer un Tsitsipas moins serein qu'il ne le laisse voir. À commencer par un service régulièrement claqué au-delà de 200 km/h qui empêche les adversaires de développer leur jeu. lire aussi Le film du match Et c'est exactement ce qui s'est passé durant la première manche où le Grec a subi sans trouver de solution. Pas assez tranchant quand de rares échanges s'engageaient, Tsitsipas n'a eu aucune balle de break à se mettre sous la dent. Le danger était réel de voir le n°5 mondial dégoupiller et sortir de son match. La tension était visible, tant dans le langage corporel de Tsitsipas que dans le box de son clan. Deux éléments ont cependant fait pencher le match en sa faveur. D'abord la pluie. Insuffisante pour déclencher la fermeture du toit du court Philippe-Chatrier, elle a cependant suffisamment alourdi la terre battue pour rendre le service de l'Américain un tout petit peu moins perforant. Et c'est précisément au plus fort de l'humidité ambiante que Tsitsipas a réalisé le premier break qui lui a permis d'égaliser à une manche partout. Deuxième élément, le manque de caisse d'Isner. Tsitsipas retrouve son calme Car si l'Américain a souvent fait des merveilles au filet, il y est venu de plus en plus souvent avec un temps de retard qui offrait l'ouverture à son adversaire. Tendu jusqu'au tie-break, le troisième set s'est conclu par une montée en puissance de Tsitsipas alors qu'Isner commençait à piocher. Un sentiment rapidement confirmé en début de quatrième set avec un break rapide du Grec qui avait mis la main sur le match. Il n'allait plus relâcher son emprise face à un Isner de moins en moins tranchant. Le voilà maintenant en huitièmes de finale, conformément aux attentes liées à son statut. Il affrontera pour une place en quarts de finale l'Espagnol Pablo Carreno Busta (n°12), tombeur de Steve Johnson dans l'après-midi. lire aussi Le tableau (H)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles