Roland-Garros (Q) - Evan Furness seul Français rescapé, mardi, au premier tour des qualifications de Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sur les sept Français engagés au premier tour des qualifications de Roland-Garros ce mardi, seul Evan Furness s'est imposé. Et il affrontait un compatriote... Pour son entrée en lice, l'attraction espagnole Carlos Alcaraz n'a pas tremblé. Furness passe Les Bleus ont évité de peu le zéro pointé, mardi, pour la suite et la fin du premier tour des qualifications de Roland-Garros. Sur les sept engagés du jour, seul Evan Furness s'est imposé... face à un autre Français ! En grande forme ces derniers mois, sur la lancée d'une excellente fin de saison 2020 lors de laquelle il avait enchaîné 19 succès de rang en Futures, le joueur de 22 ans, qui vient d'atteindre son meilleur classement en carrière (329e mondial), a nettement dominé son jeune compatriote Timo Legoût (19 ans, 1037e) en deux manches plus accrochées que le score ne le laisse paraître (6-2, 6-1). Sous le regard de son père, Christophe Legoût, ancien excellent pongiste (14e mondial en 1999), Timo, ex 12e junior et demi-finaliste de l'Open d'Australie de la catégorie en 2020, a tout de même montré de belles promesses offensives derrière un coup droit tranchant. Van Assche promet Avant ça, les défaites s'étaient succédé dans le clan français. En début de journée, la jeune Aubane Droguet n'a pas tenu la distance contre la Roumaine Elena Ruse (6-2, 0-6, 6-0), tandis que Constant Lestienne et Maxime Janvier ont fait de la figuration face à l'Américain Thai-Son Kwiatkowski (6-2, 6-2) et le Russe Evgeny Donskoy (6-0, 6-4). Alexandre Müller (190e), qui aurait certainement mérité une invitation dans le tableau principal après son bon début d'année (deuxième tour à l'Open d'Australie notamment), avait, lui, réussi une excellente entame de match contre l'Allemand Peter Gojowczyk (134e) avant de connaître un terrible trou d'air, d'encaisser dix des douze jeux suivants et de s'incliner (1-6, 6-0, 6-4).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Enfin, le prometteur Luca Van Assche (17 ans, 1207e), 17e chez les juniors, a découvert le très haut niveau face à l'expérimenté Suisse Henri Laaksonen (29 ans, 150e), logiquement sorti vainqueur en deux sets (7-5, 6-3) malgré une très belle résistance de Van Assche, solide à l'échange, très mobile et capable de belles accélérations dans les moments importants. Insuffisant néanmoins pour s'imposer. Sur les 21 Français et Françaises engagés en qualifications cette semaine, seuls six ont survécu au premier tour. Un bilan médiocre qui interroge sur le choix de certaines invitations offertes par la FFT. Alcaraz, première victoire à Roland-Garros Le petit prodige espagnol de 18 ans, Carlos Alcaraz, 94e mondial et actuel plus jeune joueur du Top 100, a réussi son entrée en qualifications et décroché son premier succès à Roland-Garros, en dominant le trentenaire slovaque, Lukas Lacko en deux sets et 1h22 (6-3, 6-3). Ce ne fut pas toujours flamboyant, mais dans des conditions venteuses et pluvieuses, l'élève de Juan Carlos Ferrero a d'abord su pousser le curseur en fin de premier set, réalisant trois derniers jeux agressifs et très propres, avant d'aligner cinq jeux pour clore le deuxième, après avoir été breaké (1-3). « Ce n'est jamais facile d'entamer un tournoi, surtout après la défaite ici au premier tour des qualifications l'an passé qui avait été une déception, reconnaissait son homme de coin et ancien numéro 1 mondial, Juan Carlos Ferrero. C'est sa première victoire ici, il y avait un peu de tension, mais il a su garder son calme dans les moments un peu plus compliqués dans le deuxième set. » Reste maintenant deux marches à gravir pour atteindre le tableau principal d'un deuxième Grand Chelem cette année, après celui de l'Open d'Australie en janvier dernier, où Alcaraz avait même passé le premier tour (succès face à Botic van de Zandschulp). « J'ai vraiment envie d'atteindre le tableau principal ici. Il y a plein de bons joueurs, il faut vraiment faire trois gros matches pour y arriver, mais j'ai un bon niveau actuellement », avisait-il sereinement. Les résultats : FEMMES :
Premier tour

Mardi 25 mai
Ruse (ROU) bat Droguet : 6-2, 0-6, 6-0
Lundi 24 mai
Kostova (BUL) bat Djoubri : 6-3, 6-2
Boisson
bat Guerrero Alvarez (ESP) : 6-0, 4-6, 6-3
Barthel (ALL) bat Andrianjafitrimo : 6-4, 3-6, 7-6 (4)
Monnet
bat Shinikova (BUL) : 6-3, 6-3
Benoit (BEL) bat Belgraver : 6-1, 6-0
HOMMES :
Premier tour

Mardi 25 mai
Kwiatkowski (USA) bat Lestienne : 6-2, 6-2
Donskoy (RUS) bat Janvier : 6-0, 6-4
Gojowczyk (ALL) bat Müller : 1-6, 6-0, 6-4
Furness
bat Legoût : 6-2, 6-1
Laaksonen (SUI) bat van Assche : 7-5, 6-3
Lundi 24 mai
Zapata Miralles (ESP) bat Jacquet : 4-6, 6-1, 6-4
Marterer (ALL) bat Mpetschi Perricard : 2-6, 6-3, 6-4
Rola (SLQ) bat Hoang : 6-3, 7-6 (3)
Popko (KAZ) bat Martineau : 7-6 (3), 4-6, 6-4
Guinard
bat Machac (RTC) : 6-3, 6-3
Fils
bat Tomic (AUS) : 6-7 (5), 7-6 (1), 6-3
Halys
bat Robredo (ESP) : 7-6 (9), 6-4
Kovalik (SLQ) bat Lamasine : 7-5, 7-6

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles