Roland-Garros - Un sparring-partner français renvoyé de Roland-Garros pour avoir mis trop d'ambiance et pris une photo avec Benoît Paire

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Samuel Brosset, un sparring-partner français, a vu son accréditation pour Roland-Garros lui être retirée à la suite d'un match de double de Benoît Paire où il était... dans les gradins. On lui reproche notamment d'avoir mis l'ambiance puis de s'être pris en photo avec le joueur à la fin du match. Le retour du public et de la grosse ambiance, oui. Mais pas quand on est sparring-partner comme Samuel Brosset. À 23 ans, Brosset est classé 1374e mondial et a reçu une accréditation en tant que sparring-partner, ce qui lui a valu de taper des balles avec Albert Ramos-Vinolas, Pablo Andujar, Adrian Mannarino ou encore Jannik Sinner. « Franchement, je pense que j'avais fait le job », nous a-t-il confié. Vendredi dernier, il était dans les gradins pour assister au match de double de Benoît Paire, associé au Monégasque Romain Arneodo. Grosse ambiance autour du court, d'autant que la paire franco-monégasque s'est imposée 6-0, 6-4. À la fin du match, Paire s'approche des fans pour communier avec eux. Il prend un téléphone, celui d'un ami de Brosset, et immortalise le moment. Et Brosset poste la photo sur ses réseaux sociaux. Samuel Brosset « C'est en train de prendre des proportions énormes pour pas grand-chose » Ce qui n'a pas plu à la FFT qui l'a rapidement averti que son accréditation lui était retirée. « On ne t'a pas embauché pour mettre l'ambiance mais pour jouer au tennis, m'a-t-on dit. Je suis dégoûté, vraiment. Apparemment, on n'avait pas le droit de prendre des photos. Peut-être que ça n'a pas plu à quelqu'un. En tout cas, j'espère qu'on va vite passer à autre chose car c'est en train de prendre des proportions énormes pour pas grand-chose. Mais je suis bien dégoûté. » lire aussi Toute l'actu de Roland-Garros

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.