Rolex Paris Masters - Adrian Mannarino s'offre Nikoloz Basilashvili au premier tour du Rolex Paris Masters

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Français Adrian Mannarino s'est facilement défait du Géorgien Nikoloz Basilashvili, récent finaliste d'Indian Wells, ce lundi au premier tour du Rolex Paris Masters (6-2, 6-4) en 1h16 de jeu. Entrée en matière réussie pour Adrian Mannarino au Rolex Paris Masters ce lundi. Opposé au Géorgien Nikoloz Basilashvili au premier tour du tournoi parisien, le 59e joueur mondial n'a laissé aucune chance au récent finaliste d'Indian Wells et s'est imposé en 1h16 de jeu (6-2, 6-4).

Le Français n'a pas fait dans le détail dans le premier set, expédié en 25 minutes de jeu. Profitant de la maladresse du 21e joueur mondial (35 % de points gagnés sur son service), Mannarino a breaké à trois reprises, concédant lui aussi sa mise en jeu, mais sans conséquence. La seconde manche fut plus indécise. Basilashvili, plus percutant, a breaké le premier (4-2), sans réussir à conserver cet avantage sur sa mise en jeu suivante. Pire, Mannarino, agressif en retour (15 points gagnés dans le second set), a enfoncé le clou dans la foulée. Adrian Mannarino au micro d'Eurosport. « Je rentre sans complexe sur le terrain contre ce genre de joueur » Malgré trois balles de débreak en sa faveur, le Géorgien n'a pas réussi à renverser le Français, qui a conclu la rencontre sur sa deuxième balle de match. « Ce n'était pas un match facile contre un joueur en forme, a-t-il expliqué à la fin du match au micro d'Eurosport. Je savais que j'avais quand même mes chances. Jouer en France, dans des conditions que j'aime bien, rendait le match à "50/50". J'ai pas trop mal géré le stress, même si j'avais beaucoup d'attente de jouer ici. Je pense que j'ai fait un match plein, je suis assez satisfait. » « Ce sont des conditions dans lesquelles je sais que je joue à un niveau aux alentours de la 20e ou 30e place mondiale, a-t-il ajouté. Je rentre sans complexe sur le terrain contre ce genre de joueur donc c'est pour ça que parfois j'arrive à les embêter ou à les battre. » Mannarino sera opposé au prochain tour à son compatriote Gaël Monfils ou au Serbe Miomir Kecmanovic. lire aussi Le tableau du Rolex Paris Masters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles