Rolex Paris Masters - Gaël Monfils, après sa qualification en huitièmes du Rolex Paris Masters : « Je sors frustré »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À l'issue de son match mercredi, Gaël Monfils espérait que son pépin physique auquel il avait dû faire face lors de sa victoire face à Adrian Mannarino n'allait pas le gêner contre Novak Djokovic, son prochain adversaire. « Racontez-nous la nature exacte de ce que vous avez ressenti sur votre blessure ?
C'est musculaire. J'ai pris un appui sur un contre-pied. Et j'ai eu un bon coup d'électricité à la jambe. Le kiné m'a manipulé et donné des anti-inflammatoires. Après, j'ai un peu serré les dents pendant une vingtaine de minutes pour que ça fasse effet, pour sentir un peu moins la douleur. À 6-2, j'étais un peu pessimiste. Gunter (Bresnik, son coach) me disait encore d'essayer. Il me disait d'être agressif et de bien servir. Je l'ai écouté. J'ai continué à bien servir en étant agressif. Progressivement, j'ai commencé à être beaucoup plus focus sur ce que je faisais, moins sur ma douleur. Derrière, il y a eu gros match. Au tie-break du deuxième set, on se tenait coup pour coup et je pense que j'ai été un peu plus agressif que lui à la fin, je l'ai senti légèrement plus fébrile, notamment sur les deux derniers points. Derrière, au troisième, pareil, j'ai essayé d'imposer beaucoup de rythme et d'intensité et de le faire courir. Je pense que physiquement, il était un peu plus touché et je m'en suis bien sorti. Gaël Monfils « Déjà à 100 %, je ne bats pas Djokovic, donc ce n'est pas à 60 % que j'aurai une chance » Comment ressortez-vous de ce match à rebondissements et émotions ?
Je suis frustré, parce que je me suis fait mal et c'est chiant. Je suis content d'avoir gagné contre un adversaire qui, en plus, n'est pas facile à manoeuvrer quand on veut être assez agressif. Là, je vais aller faire une échographie pour voir à froid comment ça va réagir. Déjà à 100 %, je ne bats pas Djokovic, donc ce n'est pas à 60 % que j'aurai une chance. Il faut voir si j'ai vraiment la green light du corps médical, et à partir de ce moment, je prendrai ma décision. En espérant que ce soit une contracture, pas une petite élongation... Comment abordez-vous ce match face à Djokovic ?
Au niveau du tennis, c'est toujours la même chose. J'ai perdu 17 fois contre lui. À chaque fois, j'essaye de trouver d'autres choses. De temps en temps, ça ne marche pas. Le dernier match (à Dubaï en 2020), j'ai réussi à avoir des balles de match. Je vais essayer de trouver la solution pour arriver à le gêner et pourquoi pas emporter le match. » lire aussi Le tableau du Rolex Paris Masters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles