Rolex Paris Masters - Hugo Gaston renverse Arthur Rinderknech au premier tour du Rolex Paris Masters

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Hugo Gaston a remporté le duel franco-français du premier tour du Rolex Paris Masters ce lundi face à Arthur Rinderknech (6-4, 4-6, 6-3). C'était l'affiche 100 % française du premier tour du Rolex Paris Masters. Hugo Gaston, seul représentant tricolore à s'être extirpé des qualifications, croisait le fer ce lundi avec Arthur Rinderknech, invité par les organisateurs et récemment sélectionné en Coupe Davis. Sous les regards de Benoît Paire, Jannik Sinner et des nombreux spectateurs du court n°1, c'est le 103e joueur mondial qui s'est finalement imposé en 2h14 de jeu (6-4, 4-6, 6-3). lire aussi Le tableau du Rolex Paris Masters Rinderknech, entreprenant d'entrée, frappa le premier, chipant le service de son cadet dès sa première occasion. Il ne sera plus revu par le gaucher de 21 ans, qui n'eut aucune balle de break à se mettre sous la dent dans la première manche (6-4 en 37 minutes). Plus puissant que Gaston, Rinderknech réussit à pousser son adversaire à la faute dans le cinquième jeu de la deuxième manche et semblait se diriger vers une victoire sans encombres. D'autant plus que dans la foulée, Gaston demandait l'intervention d'un kiné pour une douleur dans le bas du dos. Un temps-mort médical décisif pour Gaston Après plusieurs minutes de manipulation, le Toulousain remit la marche avant et reprit le service de son compatriote sur sa troisième balle de débreak. Utilisant les amorties à bon escient, sans en abuser, Gaston renversa alors la tendance et décrocha la deuxième manche sur sa deuxième balle de set.

Alors que les débats s'intensifièrent et que la pression commença à monter, c'est une nouvelle fois Rinderknech qui breaka le premier sur sa sixième tentative. Mais comme dans le deuxième manche, Gaston n'abdiqua pas et reprit son bien dans la foulée. En confiance, il réussit à sauver trois balles de break dans le septième jeu et ne manqua pas l'occasion de crucifier Rinderknech dans le jeu suivant. Au service pour le gain de la rencontre, Gaston laissa éclater sa joie sur sa deuxième balle de match en voyant le coup droit de son aîné fuir la ligne de fond. Au deuxième tour, il pourrait retrouver un autre Français, Benoît Paire, si le 47e joueur mondial sort vainqueur de son duel face à l'Espagnol Pablo Carreno-Busta ce lundi soir. lire aussi Hugo Gaston en quête de constance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles