Rolex Paris Masters - Novak Djokovic renverse Daniil Medvedev en finale du Rolex Paris Masters

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bousculé par Daniil Medvedev, le numéro 1 mondial Novak Djokovic a renversé la situation ce dimanche en finale du Rolex Paris Masters pour s'offrir son sixième titre à Bercy (4-6, 6-3, 6-3). Novak Djokovic a remis les pendules à l'heure. Près de deux mois après la finale de l'US Open, le Serbe a pris le meilleur sur son bourreau new-yorkais Daniil Medvedev ce dimanche pour décrocher son sixième Rolex Paris Masters (4-6, 6-3, 6-3).

Assuré depuis la veille de terminer l'année numéro 1 mondial pour la septième fois de sa carrière, Djokovic ne pouvait pas plus mal débuter sa finale. D'entrée, il se retrouva mené, devant faire face à trois balles de break. Il réussit à sauver les meubles sur les deux premières, mais son amortie resta dans le filet sur la troisième. Le ton était donné. Jusqu'ici très juste, Medvedev déjoua totalement sur son deuxième jeu de service et laissait le Serbe débreaker blanc sans trembler. lire aussi Le film de Djokovic - Medvedev Chahuté, le numéro 2 mondial ne se laissa pas déborder. Mieux, il remit la pression sur la mise en jeu adverse dans le septième jeu. Sur sa troisième balle de break, le Russe reprit le service du Serbe et ne sera plus revu du set. En 42 minutes et avec un réalisme terrible dans les moments chauds, il laissa Djokovic sans solution et prenait le meilleur départ pour conserver son titre. 37 Novak Djokovic a décroché ce dimanche son 37e titre en Masters 1000, le sixième à Bercy. Le Serbe n'était évidemment pas de cet avis. Encouragé par le public de l'AccorArena, il reprit du poil de la bête et sauta sur la première opportunité laissée par Medvedev pour le breaker (3-1). Pourtant très solide au service dans la deuxième manche (85 % de points gagnés derrière sa première balle), il eut toutes les peines du monde à conclure le set. Après 11 minutes d'un bras de fer haletant, il sauva trois balles de débreak et recolla à une manche partout sur un ace qui tombait à pic (4-6, 6-3, 1h31 de jeu).

D'un niveau de jeu qui tutoyait parfois l'excellence, cette finale connut son tournant dans le cinquième jeu du set décisif. Sur sa première occasion, Djokovic prit le service du Russe et lui mit un sacré coup derrière la tête. Confirmant son break dans la foulée d'un jeu blanc, le numéro 1 mondial pensait sûrement avoir fait le plus dur en reprenant une nouvelle fois la mise en jeu adverse (5-2). Au service pour accrocher un sixième Rolex Paris Masters à son tableau de chasse, le Serbe retarda l'échéance de quelques minutes et s'imposa finalement sur le service russe après 2h06 de jeu. lire aussi Le tableau du Rolex Paris Masters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles