Romain Gall : " J'ai eu raison de venir en D3 suédoise "

SO FOOT
So Foot

Quels souvenirs as-tu de ton enfance à Fontenay-aux-Roses ?

J'y suis né, mais j'ai grandi à Antony. J'ai des souvenirs de l'école, de mes potes, des matchs de foot, entre copains. Je n'étais pas licencié dans un club. Je me rappelle aussi que mon père, qui travaillait chez Orange – il est aujourd'hui retraité – faisait beaucoup d'allers-retours aux États-Unis pour son travail. C'est pour cela qu'à un moment, il a décidé d'emmener toute la famille à Washington. J'avais un peu plus de 6 ans, et pour moi, ça ne posait pas de problèmes. J'avais déjà pris quelques cours d'anglais, et à cet âge, on s'adapte vite partout.


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

C'est aux États-Unis que tu as pris ta première licence ?

"J'aime beaucoup le basket, je me suis intéressé vite fait au foot américain, mais je n'ai pas hésité. Le…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi