Romain Grosjean : "L'Indycar, une bouffée d'oxygène !"

Gael Robic
·1 min de lecture

Avant toute chose, comment allez-vous ?
Romain Grosjean
: "Physiquement, les choses avancent bien. Ma main gauche porte encore quelques séquelles, mais avec de la crème et du travail – et en évitant le froid !- ce n’est pas si mal ! Je peux vivre normalement, faire des câlins à mes enfants et conduire une voiture d’Indycar !"

La notion de retraite vous a-t-elle effleuré l’esprit depuis cet accident ? Qu’il fallait peut-être arrêter là-dessus ?
RG
: "Non. Je l’ai fait croire aux gens une semaine! A Bahreïn, sur mon lit d’hôpital, l’objectif était d’être de retour pour le Grand Prix suivant à Abu Dhabi. Jamais l’idée d’arrêter n’a été vraiment là. Plus j’y repense, plus c’était clair dès le début."

"Aujourd’hui, à 85%, je suis sûr que ça va bien se passer !"

Vous avez découvert l’Indycar le mois dernier. On aurait aimé voir votre visage, sous le casque, après le premier tour… ?
RG
: "(Grand sourire) J’appréhendais un petit peu. La première journée d’essais, nous étions plus dix voitures en piste, je me suis demandé comment cela allait se passer avec d’autres concurrents autour de moi. C’était LA question. Finalement, il n’y a pas...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi