Rossi en MotoGP avec Marini : "Ça fait 2 ans qu'il me dit de l'attendre"

Léna Buffa
·3 min de lecture

Après les frères Espargaró et les frères Márquez, le plateau MotoGP accueillera une nouvelle fratrie la saison prochaine avec la promotion de .

"Je suis très content pour Luca, courir en MotoGP c'est le rêve de tous les pilotes. Il le fera avec Ducati, sur une bonne moto et dans de bonnes conditions", se félicite le grand frère, ravi que ce rêve puisse se réaliser malgré leurs 18 ans d'écart.

Luca Marini et Enea Bastianini, Esponsorama Racing avec Luigi Dall'Igna, directeur général de Ducati, Raul Romero, Esponsorama Racing Team et Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati

Luca Marini et Enea Bastianini, Esponsorama Racing avec Luigi Dall'Igna, directeur général de Ducati, Raul Romero, Esponsorama Racing Team et Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati<span class="copyright">SKY Racing Team VR46</span>
Luca Marini et Enea Bastianini, Esponsorama Racing avec Luigi Dall'Igna, directeur général de Ducati, Raul Romero, Esponsorama Racing Team et Paolo Ciabatti, directeur sportif de DucatiSKY Racing Team VR46

SKY Racing Team VR46

En attendant, Luca Marini et son coéquipier, Enea Bastianini, bénéficieront de deux Ducati GP19, deux machines identiques comme Avintia n'a encore jamais pu en aligner, et qui devraient recevoir en cours de saison des évolutions de la part du constructeur. Une nouvelle étape, donc, après l'investissement déjà renforcé cette année, et qui avait été accordé par l'arrivée de Johann Zarco, recruté par Borgo Panigale directement.

"Nous avons renouvelé un soutien technique encore meilleur", indique Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati Corse, à Sky Italia, "car nous estimons que Luca et Enea pourront être compétitifs dans l'année de leurs débuts. Nous nous attendons que tous deux jouent leur va-tout dans cette fin de saison Moto2 : ce serait beau que l'un d'eux arrive en tant que nouveau Champion du monde. Ils feront leurs débuts dans un championnat très compétitif et difficile, en faisant ce qu'il faut mais sans être trop sous pression. Ce ne seront pas les résultats qui compteront lors des premières courses, mais les performances."

Pour la structure VR46 dirigée par Valentino Rossi, mêlant à la fois l'Academy de jeunes pilotes et l'équipe de course, il s'agit en tout cas d'une nouvelle étape majeure. Luca Marini est le troisième pilote du groupe à accéder à la catégorie reine, après Franco Morbidelli et Pecco Bagnaia, tous deux arrivés en tant que Champions du monde Moto2, et il suit l'exemple du futur pilote officiel Ducati en étant lui aussi promu directement depuis le team Sky.

Lire aussi :

Transferts MotoGP : qui pilotera où en 2021 ?

"Pour ceux qui ont fait partie de ce projet depuis 2014, le MotoGP a toujours été un rêve. Après avoir accompagné Bagnaia dans son accession à la catégorie reine en 2019, nous allons le voir courir en 2021 aux couleurs officielles d'un constructeur, tout en atteignant le même objectif avec Marini et le Sky Racing Team VR46", se félicite Pablo Nieto. "Nous avons décidé de le tenter avec Esponsorama Racing et Ducati, à qui nous avons garanti notre confiance et notre soutient maximal."

"Annoncer qu'un autre de nos pilotes et que le Sky Racing Team VR46 passent en MotoGP nous rend très fiers", souligne Alessio Salucci, l'un des responsables de l'Academy et de l'équipe. "Avec Sky, avec qui nous avons entamé cette extraordinaire aventure en 2014, nous avons donné ces dernières années un élan décisif à la moto en Italie. Grâce à cet accord avec Esponsorama Racing et Ducati, Luca Marini et le Sky Racing Team VR46 vont courir dans la catégorie reine, qui pourra donc compter l'année prochaine sur le talent d'un autre pilote italien prometteur. C'est une formidable opportunité pour toute l'équipe, mais aussi un moment décisif pour l'avenir du pilote et pour l'ensemble de notre projet."