Route du Rhum : les premiers bords du Charal 2 de Jérémie Beyou

Deux semaines après la mise à l'eau de Charal 2, le 11 juillet, Jérémie Beyou dresse le bilan des premières navigations. « C'est très agréable de voir le bateau donner ce qu'on a imaginé depuis des mois », estime le skippeur.

À trois mois de la Route du Rhum (6 novembre), Jérémie Beyou et toute son équipe s'activent à la prise en main et aux vérifications techniques du nouvel Imoca Charal 2 (monocoque de 18,28 m dessiné par Sam Manuard) mis à l'eau le 11 juillet dernier.

« On est à fond parce qu'on découvre le bateau, ses réactions, les sensations qu'il provoque, commente le skippeur. Personne dans l'équipe n'a envie de faire autre chose que de naviguer. »

lire aussi

La justice ordonne la participation de François Gabart à la Route du Rhum

Les premières sorties se sont déroulées au large de Lorient, dans le petit temps tout d'abord. « Sur mer plate, on perçoit davantage les bruits et ça permet d'être plus réactif si on rencontre un problème. On avait de nombreux tests à faire, sur les ballasts, la grand-voile, les foils, les systèmes... »

Quelques jours plus tard, dans des conditions plus soutenues, avec 20 noeuds de vent (37 km/h), Charal 2 progressait déjà entre 25 et 30 noeuds (quelque 50 km/h). « Il se comporte bien, il n'y a pas de problème technique majeur, poursuit Beyou. On a tiré un peu dessus, c'était vraiment chouette. C'est très agréable de voir le bateau donner ce qu'on a imaginé depuis des mois. »

Franck Cammas, co-skippeur et skippeur remplaçant de Charal 2

Dans cette phase de mise au point, le marin s'appuie sur l'expérience de Franck Cammas, nouveau co-skippeur et skippeur remplaçant du bateau, qui participe à la plupart des navigations après avoir intégré la cellule du design team.

« Je suis ravi de participer à ce projet depuis deux ans, témoigne Cammas, qui doit diriger la cellule routage de Charles Caudrelier (Maxi-Edmond de Rothschild) lors de la Route du Rhum. C'est toujours une chance de faire partie de la conception et de la construction d'un bateau neuf. Ce qui a été particulièrement intéressant et stimulant, c'est le fait que Charal, Jérémie et toute l'équipe ont eu la liberté de partir d'une feuille blanche et de s'autoriser à faire autant preuve d'audace et d'innovation. »

lire aussi

Toute l'actualité de la voile

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles