Royaume-Uni : Boris Johnson humilié, mais déterminé à « continuer » après plusieurs défaites électorales

Daniel Leal/AP/SIPA

ELECTIONS - Pour le moment, ce dernier exclut de démissionner

Deux défaites à des législatives partielles. La première, dans une zone tenue depuis plus d’un siècle par les conservateurs et, la seconde, avec la démission-choc du président de son parti conservateur, ont érodé encore davantage l’autorité du Premier ministre britannique Boris Johnson.

Reconnaissant des résultats « difficiles », Boris Johnson a promis vendredi d' « écouter » les électeurs mais s’est montré déterminé à « continuer » son travail à la tête du gouvernement.

Un cinglant revers

« Nous devons reconnaître que nous devons faire plus et nous le ferons, nous continuerons, en répondant aux préoccupations des gens », a déclaré le Premier ministre depuis le Rwanda, où il se trouve pour un sommet du Commonwealth.

Dans un cinglant revers pour le parti au pouvoir, les libéraux-démocrates centristes ont conquis leur bastion de Tiverton et Honiton, au sud-ouest de l’Angleterre, renversant par plus de 6.000 voix la majorité conservatrice.

Le Parti travailliste, principale formation d’opposition, a de son côté récupéré par près de 5.000 voix la circonscription de Wakefield, dans le nord de l’Angleterre, un fief traditionnellement travailliste ravi par les Tories lors de leur triomphe de décembre 2019.

Humilantes défaites

Ces humiliantes défaites « sont les dernières d’une série de très mauvais résultats pour notre parti », a écrit le président du Parti conse(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Le prince William milite pour la réinsertion des sans-abris dans les rues de Londres
Brexit : Près de 100.000 Britanniques ont obtenu un titre de séjour en France en 2021
Royaume-Uni : Les cheminots lancent leur plus grosse grève en trente ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles