Rugby à 7 - Supersevens - Pau et les Baabaas en demies du Supersevens, comme Monaco et le Racing 92

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Section Paloise et les Barbarians français se sont facilement imposés, en quarts de finale de l'In Extenso Supersevens. Monaco et le Racing 92, portés par Cecil Afrika et Teddy Thomas, complètent le dernier carré. Pour passer l'obstacle des quarts de finale de cet In Extenso Supersevens, avoir dans ses rangs un ou plusieurs spécialistes de rugby à 7 était clairement un facteur X, ce samedi après-midi à la Paris Défense Arena. Dans l'enceinte du Racing 92, remplie par plus de 20 000 spectateurs, les favoris, portés par leurs meilleurs joueurs, ont bien été au rendez-vous. lire aussi Feu d'artifice prévu pour la phase finale du Supersevens : voici ce qu'il faut retenir avant le tournoi Deux des affiches des quarts furent ainsi disputées jusqu'au bout. Monaco s'est défait du Stade Rochelais 17-12, dans une belle empoignade. Le Racing 92 a lui vaincu Biarritz (22-17), frôlant l'égalisation en fin de match. Dans ces parties, ce sont les stars engagées qui ont tout fait basculer. Cecil Afrika, meilleur joueur du monde en 2011, a offert un essai à Dan Norton, avant de signer un doublé avant et après la pause (7e, 10e) pour dépasser les Maritimes. À 33 ans, tout en feintes et expérience, le Sud-Africain a imposé sa maîtrise du jeu à 7. lire aussi Cecil Afrika voit dans le Supersevens « un concept phénoménal » Côté Racing, c'est là encore la tête d'affiche, Teddy Thomas, qui a été étincelante. Et tant en attaque qu'en défense ! L'ailier international a été doublement décisif. D'abord par des passes clefs sur deux essais, avant d'imiter Afrika, avec un doublé sur des courses de 50m... En toute fin de partie, c'est un retour défensif sur un Biarrot qui partait à l'essai qui laissa le Racing devant.

Le duo Colombet-Barka sera à suivre en demies Dans les deux derniers quarts de finale, le poids des spécialistes du rugby à 7 a aussi pesé de tout son poids. Mathias Colombet, l'ailier de Pau venant de ce rugby si différent du XV, s'est montré effarant contre Toulon (35-14). Passage de bras et remise intérieure parfaite pour Rayne Barka (auteur d'un triplé !), prise d'intervalle pour marquer, claquettes aériennes sur les renvois, l'habituel numéro 14 de la Section a permis à son équipe de s'imposer facilement. Dans le sillage de leur coéquipier, Barka et Antoine Hastoy ont été excellents. Mention spéciale au premier, dont le duo avec Colombet a été à la base du succès béarnais. lire aussi Teddy Thomas (Racing), avant le Supersevens : « J'espère me régaler » Enfin, les Baabaas Sevens, composés d'internationaux de France 7 (Laugel, Mignot, Parez-Edo, Trouabal) ont atomisé Clermont (34-12, 24-0 à la pause). Joachim Trouabal a signé un quadruplé, au bout de ses jambes de feu. En demies, Monaco sera opposé au Racing, quand la Section affrontera les Baabaas.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles