Rugby - Élite 1 (F) - Les joueuses de l'AS Bayonne en grève pour dénoncer le manque de moyens

·1 min de lecture

Les joueuses de l'AS Bayonne ont refusé d'affronter le Stade Toulousain dimanche, en Coupe de France. Une action pour dénoncer le manque de moyens mis à disposition par leur direction et son immobilisme. Alors qu'elles devaient affronter le Stade Toulousain dimanche en Coupe de France, les joueuses de l'AS Bayonne ne sont pas entrées sur le terrain. Les Basques ont décidé de faire grève, et donc de déclarer forfait, pour manifester leur colère envers la direction du club. Elles dénoncent un manque de moyens, qui a notamment conduit aux départs de nombreuses joueuses à l'intersaison et donc à un effectif trop restreint pour jouer l'Élite 1 et la Coupe de France. Les joueuses de l'AS Bayonne « Le manque d'effectif ne nous permet pas de jouer dans des conditions admissibles » « Le manque d'effectif évident ne nous permet pas de nous entraîner et de jouer dans des conditions admissibles, cela mettant en danger l'intégrité physique et morale de nos joueuses notamment au poste de première ligne », écrit l'équipe dans une lettre ouverte publiée sur Facebook et relayée par France Bleu Pays Basque. « Il est impensable de mettre en péril des joueuses de Fédérale 1, voire débutantes, de participer à un match de haut niveau pour pallier au non-recrutement effectué à l'intersaison par les membres du Bureau de l'ASB. [...] Il apparaît que les exigences liées à la compétition en Élite 1 ne semblent pas comprises », peut-on également lire.

« Des caprices de princesses » Le conflit qui oppose les joueuses de l'AS Bayonne et leur direction durent depuis plusieurs saisons. « Nous bénéficions depuis cette année de l'accès à une salle de musculation ainsi que de la mise à disposition d'un préparateur physique par l'Aviron Bayonnais, éléments essentiels et indispensables pour la pratique de notre discipline à haut niveau. Exigences perçues comme "des caprices de princesses" », dénoncent-elles encore. Au classement, l'AS Bayonne vit un début de saison « désastreux », selon les termes utilisés, « 122 points encaissés, 16 points marqués, 14 blessées, une moyenne de 20 joueuses aux entraînements le mois dernier ». Elles sont actuellement dernières du classement, avec un seul point gagné. lire aussi Le classement de l'Élite 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles